Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Daniel MURGUI-TOMAS

Ce qui est bien avec la grippe, c'est qu'elle nous donne l'occasion de réaliser mille petites choses que nous ne trouvons habituellement pas le temps de faire. Je viens ainsi de visionner une instructive compilation de vœux présidentiels qui circule sur le Net. Et en même temps, d'actualiser la page de mon site présentant ma méthode C.I.B.L.E.S*. à l'oral. La méthode C.I.B.L.E.S. c'est l'histoire d'une vie professionnelle. Jeune journaliste TV, je m'interrogeais sur la force du charisme de certains de mes invités. Des années plus tard, devenu media trainer, j'ai compris que si écrire c'est décrire, parler en public c'est incarner un message. 

Jouer sur les émotions pour mobiliser, recourir aux sensations pour rendre ses propos mémorables, vous allez me dire que c'est ce que font les orateurs depuis la nuit des temps. Certes, sauf qu'aujourd'hui cela relève des soft skills incontournables. Aussi, avant de vouloir influencer les autres, je recommande toujours à un speaker débutant de s'intéresser à l'impact qu'auront sa voix, sa posture et ses gestes. Et pour gagner en confiance en soi, de visualiser ses interventions à venir. C'est d'ailleurs l'un des enseignements que je retire de ma participation au Diplôme Universitaire D’Optimisation de la Performance en Football : l'importance de la préparation physique et mentale pour accéder au plus haut niveau de sa discipline.

Pour autant, mon intention avec la méthode C.I.B.L.E.S. c'est de transmettre plus que de simples clés de communic'acteurs. S'exprimer de façon imagée ou s'adapter à ses interlocuteurs, le langage DISC des couleurs qu'elle intègre, le propose déjà. En fait, en s'appuyant sur la nouvelle donne des neurones miroirs, la méthode C.I.B.L.E.S renvoie managers, enseignants, conférenciers ou même chefs de l'Etat, à leur capacité de parler à quelqu'un avant de parler de quelque chose. Ce qui demande de mobiliser le meilleur de sa personnalité pour s'adresser à chacun. De cette proximité (mimétique) ainsi instaurée, dépend l'adhésion profonde de l'auditoire à un message, ainsi que son passage à l'action.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Merci pour votre article et vos conseils très judicieux !<br /> J'ai longtemps cru que je n'étais pas assez parfaite pour prendre la parole. D'ailleurs j'avais envie, et en même temps la peur me tétanisait tellement que je ne savais pas quoi dire!<br /> J'ai fini par comprendre que parler en public n'est pas inné et qu'il est possible d'apprendre à le faire... tout en restant soi-même ! <br /> J'ai eu la chance de croiser la route d'une personne qui m'a coachée et aidée à comprendre qui j'étais, à mieux me connaître.<br /> A partir de là j'ai enfin su pourquoi je souhaitais prendre la parole, dans quel but, et comment partager, transmettre ce que j'avais compris avec les autres!<br /> A partir de là, le jugement a véritablement diminué. J'ai su quoi dire et comment, j'ai préparé mes discours, j’ai appris comment me positionner, etc… et j'ai commencé à prendre du plaisir à le faire!<br /> Je me suis également formée et aujourd'hui je suis coach en prise de parole!<br /> <br /> Au plaisir pour échanger à propos de votre méthode C.I.B.L.E.S.<br /> Aurélie Koenig<br /> https://www.aureliekoenig.com
Répondre
D
Bravo, très beau parcours de votre part. Et comme dans ce métier il s'agit d'accoucher les talents, nous sommes d'autant plus confrères 😁