trucs & astuces a l'oral

Publié le 26 Septembre 2016

Personnages publics, quelle est votre devise ?

C'est une forme de consécration médiatique comparable au portrait en quatrième de couverture de Libération. Marc Simoncini, le fondateur de Meetic devenu soutien d'Emmanuel Macron, a eu droit cette semaine à sa " Prise de bec " dans le Canard Enchaîné. Anne-Sophie Mercier, l'auteur de l'article, en a profité pour citer non sans l'accompagner d'une pointe d'ironie, la devise de ce bon client des médias : " La liberté, c'est la conquête de soi. " Pareille phrase de vie est l'un des piliers de la mise en récit de tout personnage public. Pour un communic'acteur, elle permet d’incarner ses valeurs et d'illustrer la théorie de Roger Ailes, pape du mediatraining, selon laquelle nous sommes le message. Un tel slogan personnel peut être inspiré par une lecture, une rencontre, voire nos initiales. Avec les miennes cela donne dans le désordre : " Transformer les Menaces en Défi. " Ce qui n'est pas sans rappeler le procédé utilisé par l'ex ministre de l'Economie pour trouver son " En Marche ". Et vous, quelle est votre devise ?

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Trucs & astuces à l'oral, #Ma pratique

Repost0

Publié le 23 Septembre 2016

C'est parce que tout n'est jamais totalement dit lors d'un coaching en prise de parole, que j'ai besoin de revenir sur mes recommandations de ce jeudi après-midi. La dernière séquence de mon training collectif, constituait en une mise en situation où chacun devait prononcer un discours qu'il n'avait pas rédigé. Pour information, le groupe devant lequel j'intervenais était composé d'élus locaux.

Particulièrement indigeste, l'allocution sur laquelle ils travaillaient avait été réellement écrite pour un député-maire. Mais voilà, ses phrases étaient trop longues (certaines tenaient sur trois lignes), le vocabulaire très technique et les exemples quasi inexistants. Ce n'était pas un cadeau pour l'auditoire. J'ai encore en mémoire la prestation de l'un des participants à qui littéralement les bras en sont tombés. C'est les mains le long du corps, quasi au garde à vous devant le micro, qu'il a commencé sa lecture. Il faut dire que quelques minutes auparavant, je fustigeais les orateurs qui, du début à la fin de leur prestation, sont agrippés à leur pupitre. Des gestes hauts et ouverts dès les premiers mots d'une intervention en public sont bien plus... parlants.

En fait, un discours demande de s'exprimer en 3 D. Le premier D est celui du DIRE plutôt que du LIRE. Le regard, libéré des notes, porte les paroles vers l'auditoire. Le truc est simple. Il vous suffit d'inspirer en mémorisant la ou les phrases à transmettre, puis de restituer votre sélection de mots sur l'expir. Entraînez-vous régulièrement à lire le journal à haute voix de cette manière. Vous devriez très vite pouvoir assurer aussi bien qu'avec un prompteur. Deuxième D : DIALOGUEZ. Évitez absolument le monologue. Pour cela, osez les " Vous n'êtes pas sans ignorer ", " Vous avez pour préoccupation de ", " Ensemble nous allons ", " Je vous le dis ".... Bref, soyez interactif. Alternez le " Vous " avec le " Je " et le " Nous ". Et, afin que votre discours ne paraisse pas interminable, jouez du troisième D : DÉCOUPEZ- le.

Plus votre texte sera séquencé, plus il sera facile à écouter jusqu'au bout. Riche de nombreuses transitions et reformulations, il permettra la mémorisation des passages clefs. Son impact n'en sera que plus fort. Mais j'écris, j'écris et je me rends compte que tout ceci n'est peut être pas très explicite. Place donc aux images, avec cet extrait du dernier discours de Barack OBAMA à l'ONU. Il illustre magistralement la règle des 3 D.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Trucs & astuces à l'oral

Repost0

Publié le 31 Août 2016

Article du jour publié sur Linkedin. Bonne rentrée (politique) à avec ces quelques conseils très... primaires :-)

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Trucs & astuces à l'oral

Repost0

Publié le 21 Juillet 2016

Le saviez-vous ? Les émotions véhiculées par le " parlé imagé " sont essentielles pour mémoriser un message. Pour ce faire, certains responsables communication travaillent comme des artisans joaillier. Ils conçoivent chaque discours presse sur mesure, à l'image d'un collier rare vendu place Vendôme. Sans une chaînette qui la porte, il ne peut y avoir de pierre précieuse en parure. La chaînette c'est la narration autour de mots clés. Le diamant c'est le message illustré. En situation d'interviews, avec leur raisonnement analytique aux phrases longues, de nombreux hauts fonctionnaires présentent au public leur collier côté fermoir. Les plus belles pièces se retrouvent souvent dans leurs dos.

Au hasard d'un zapping radio je viens d'entendre une phrase du type : " Il est primordial de promouvoir un enseignement en grandes écoles, en phase avec les réalités en constante mutation de l'entreprise ". Difficile pour l'auditeur de voir ou d'entendre de quoi il s'agit. Un chiffre qui parle : " Dans 20 ans, un ingénieur informatique sur deux sera indien " ou un témoignage : " Mon DRH recherche des diplômés qui parlent, mais également qui mangent chinois ", auraient d'avantage marqué les esprits. Je m'en amuse parfois en jouant sur mes initiales avec mes clients : un bon Témoignage vaut Mieux qu'un long Discours.

Pour sourire et vous en convaincre, voici l'une de mes archives TV préférées. Il s'agit d'une interview de Michel Rocard, en tant que candidat PSU à l'élection présidentielle de 1969. Son père, physicien, fut le responsable scientifique des programmes de mise au point de la bombe atomique française. A en juger par son croisement de pouces en mode cognitif, l'organisation mentale paternelle a laissé des traces. Le futur premier ministre de François Mitterrand met ici presque deux minutes pour répondre à la question qui lui est posée. Un " tunnel " comme on dit dans le métier.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Trucs & astuces à l'oral, #Média training

Repost0

Publié le 10 Juin 2016

Ainsi parle un vrai leader

Transition énergétique, protection des données, contraception, solidarité... Les thèmes que peut aborder un média trainer au quotidien, sont aussi variés que ceux traités dans les journaux. Il m'arrive même, en fonction des dossiers de certains clients, de devancer l'actualité. Mes recommandations elles, restent identiques : faire court, abolir les sigles et le jargon technique, donner des exemples. Et bien sûr, éviter les propos anxiogènes à l'origine de nombreuses distorsions du message. Notamment en situation de crise. Sauf que sur ce dernier point, communication d'entreprise et communication politique se différencient.

En France, l'opposition comme la majorité aiment surfer sur les peurs. Avec la bénédiction des médias, puisque cela facilite la mémorisation de la pub. Rien que cette semaine, le président des Républicains a tenu des propos particulièrement clivants sur les racines chrétiennes du pays. Quand au gouvernement, il s'est longuement contredit sur les risques d'attentats en terrasses durant l'Euro. Sachant que nos paroles traduisent notre météo mentale, il y a de quoi s'interroger. Lorsque le chef d'un parti déclare face à une menace : " Ne vous inquiétez-pas ! ", est-il machiavélique, avec l'idée de se présenter en sauveur face au danger ? Ou bien cela traduit-il une anxiété latente ? Quoi qu'il en soit, le public qui l'écoute voit son sentiment d'insécurité se renforcer.

À l'inverse, un patron qui dans une situation comparable pour sa société démarre son intervention devant ses collaborateurs par un : " Soyez rassuré ! " s'exprime en véritable leader. C'est exactement la posture adoptée spontanément ce jeudi, par le président d'une ONG que je formais en prise de parole. Encore jeune dans la fonction, je peux lui garantir un bel avenir au sein de son organisation. La charge émotionnelle que véhicule son discours traduit un bel état d'esprit. Pour ne pas dire un esprit (de futur homme) d'État.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Juin 2016

Pourquoi regarder le JT de David Pujadas apprend à rester maître de soi

Une fois n'est pas coutume, je publie sur ce blog un article mis en ligne sur un autre support. Merci au JDN pour son accueil.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Mai 2016

Merci à Olivier Schmouker pour son post sur Linkedin. Barack Obama fascine. Le président américain est l'une des personnalités inspirantes les plus citées par mes clients et mes étudiants. Bénéficier du témoignage de celui qui lui a rédigé ses discours entre 2008 et 2013 est précieux. Une fois de plus, le travail en amont apparaît comme le meilleur gage de succès d'une prise de parole. Hier encore, lors de l'édition 2016 du Tremplin Prépabac, j'échangeais avec certains finalistes. Beaucoup se disaient qu'ils auraient pu rajouter plusieurs points supplémentaires à leur présentation. Je leur ai répondu qu'il est plus important de se demander s'ils ont réussi à montrer celui ou celle qu'ils sont vraiment. Pour toucher un jury, il n'y a pas de secret. Il est essentiel de savoir se raconter. Ou à défaut, de raconter une histoire. Soit le premier des cinq ingrédients du succès à l'oral de l'actuel président des Etats-Unis. Lire le témoignage de Jon Favreau, inspirera tous ceux qui souhaitent se construire un personnage public impactant.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Trucs & astuces à l'oral

Repost0

Publié le 9 Mai 2016

La voix, chemin du succès

Discours de bienvenue, entretien d'embauche, présentation client, interview... Qui ne s'est pas retrouvé un jour la voix tremblante ou mal placée sous l'effet du trac ? Heureusement, avec de l'entraînement il est possible de faire le calme en soi et de gagner en intensité vocale. La meilleure façon de vaincre son appréhension c’est de s'appuyer sur la pratique. Lundi dernier, l'émission la Tête au carré sur France Inter était consacrée à la voix. Je ne saurai trop vous recommander d'en écouter le replay. L'exemple des chanteurs qui travaillent jusqu'à la fin de leur vie pour retrouver cet acte naturel est une leçon pour tout professionnel de la prise de parole. Bien sûr, quelques règles simples vous permettront d'augmenter votre impact à l'oral. À commencer par surveiller intonations (elles reflètent nos intentions) et débit, afin d'améliorer la diction. Gardez en mémoire que les silences sont nécessaires pour mettre en valeur les passages forts. Nicolas Sarkozy et Barack Obama en ont fait l'un des traits forts de leur signature publique. La voix est comme un miroir, elle reflète qui vous êtes. Travailler la respiration peut vous aider à l'optimiser. Le fait de bien remplir par le bas ses poumons en air, est indispensable à l’action de la parole. Concilier sans cesse la souplesse et le tonus, la décontraction et l’énergie, vous fera gagner en présence. Entraînez-vous aussi régulièrement à énoncer plus lentement et plus fort les idées importantes, puis à exprimer un peu plus vite et plus doucement les éléments secondaires. Savoir changer de registre, donner du rythme lors d'une intervention, prouve votre maîtrise du sujet. Aux yeux du public, c'est bien souvent le plus court chemin vers le succès.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Trucs & astuces à l'oral

Repost0

Publié le 7 Avril 2016

À la veille de la finale internationale du concours "Ma thèse en 180 secondes", le Monde.fr a la bonne idée de partager cette vidéo de Noémie Mermet. La lauréate de l'édition 2015 vous donne 5 bons conseils pour arriver à garder votre calme et à vous sentir à l'aise devant un public :

  • Être passionné(e), afin d'avoir une présentation dynamique et d'impacter le jury.
  • S'approprier son sujet montre que vous maîtrisez ce dont vous parlez.
  • Avoir confiance en soi permet de parler sans stress et ne pas voir vos émotions parasiter votre message.
  • Soigner sa présentation scénique. Veiller à sa posture, à sa manière de respirer et de s'exprimer. Penser à sourire.
  • Se démarquer en restant soi-même. Trouver ce qui dans votre personnalité ou dans vos sujets d'expertise vous démarque et fait votre valeur ajoutée.

Pour les lycéens, d'autres trucs pour assurer à l'oral sont à découvrir sur le site d'Annabac. Avec une pensée toute particulière pour les candidats du Tremplin Prépabac 2016.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Trucs & astuces à l'oral

Repost0

Publié le 4 Mars 2016

Mettre la forme au service du fond. Voilà ce qu'arrivent couramment à faire les orateurs anglo-saxons. Joe Biden en donne la parfaite illustration en moins de 35" dans cette vidéo. Il commence par attirer l'attention via une formule provocatrice : " Je tiens à remercier Donald Trump. ", doublée d'un langage corporel qui contredit évidemment ses propos. Tour à tour il pouffe, rit, reprend littéralement la main sur la situation ainsi créée et répète plusieurs fois qu'il s'agit d'une plaisanterie. Avant de jouer d'un registre plus grave lorsqu'il délivre le fond de sa pensée. Avec ses gestes, ses silences, ses regards, ses changements d'intonation, le vice président américain déploie ses talents de communic'acteur. Certes, mais il nous rappelle aussi par l'exemple qu'une intervention publique réussie associe trois principes : Dialoguer avec l'auditoire, avoir un Message à transmettre et trouver le Ton juste. Ce que très immodestement j’appelle la méthode DMT lors des mes formations en prise de parole en public et dans les médias ;-)

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Trucs & astuces à l'oral

Repost0