media training

Publié le 11 Novembre 2016

Clin d'oeil des mises en ligne, c'est aujourd'hui 11 novembre que vous pouvez retrouver sur SFC Invest, la Chaîne des entrepreneurs, mon témoignage en tant que coach en prise de parole. Le jour d'hommage national à nos poilus, pour parler d'un exercice en public où nous devons souvent nous...    " mettre à poil " psychologiquement. Enregistré depuis les locaux de l'Institut Méditerranéen de Communication Emotionnelle en Petite Camargue, cet entretien avec Mathieu Maréchal est l'occasion de rappeler plusieurs conseils de base pour ête à l'aise à l'oral. J'y évoque notamment la Sophrologie. Un excellent moyen de rendre son mental disponible et de gagner en présence.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Formation prise de parole, #Sophrologie, #Média training

Repost0

Publié le 22 Octobre 2016

Vu sur le site de BFMTV, un article publié quelques heures avant les résultats de la primaire écologiste a retenu mon attention. Il était intitulé : « AVANT/APRES - Comment Cécile Duflot a travaillé son image et sa voix ». Son auteur soulignant, montage vidéo à l’appui, la transformation de l’ex-ministre du logement. Facile en effet de remarquer combien le ton presque de poissonnière en 2012 (la marinière y est-t-elle pour quelque chose ?) avec de nombreuses montées dans les aigus, a laissé place quatre ans plus tard à un registre vocal qui joue sur les graves. Soit, avec le port de lunettes, un marqueur de crédibilité couramment utilisé en marketing politique pour renforcer la stature d’un candidat.

Suite de l'article à découvrir sur Linkedin.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Décryptage, #Média training

Repost0

Publié le 25 Juillet 2016

Vu sur le compte Twitter de Patrick Vatte, ce montage photo d'un geste qui fut longtemps l'un des marqueurs du langage corporel de Jacques Chirac. Le pouce et l'index qui se rejoignent lors d'une prise de parole en public, Joseph Messinger appelait cela le " cercle digital ". Décliné de haut en bas, tel un piston, il constitue pour l'auteur du best-selller Les gestes qui trahissent les politiques , " le sous titre incontournable d'une promesse ou d'une garantie impossible à tenir ". À lire les commentaires qui ont suivi sa publication, les internautes ne semblent pas dupes de son caractère bidon. Dans le meilleur des cas il traduit chez le (la) politique qui y recourt, un souci de précision. La même que celle utilisée pour tenir délicatement un timbre de collection. En média training, cette pince du bout des premiers doigts de la main, les autres relevés façon plumes de sioux, souligne les limites de l'approche comportementaliste de certains confrères. Quand une gestuelle devient parasite, le discours qu'elle est sensée illustrer en perd toute crédibilité. Si au sein d'une organisation, plusieurs membres s'expriment gestuellement à l'identique, c'est même du grand guignol. Avec beaucoup de marionnettes pour un seul tireur de ficelles : le consultant en communication. À moins qu'il ne s'agisse d'une illustration des neurones miroirs, si chers à Jean-Michel Oughourlian et à sa théorie mimétique. Mais si je vous dis que leur découverte est née de l'observation de singeries...

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 21 Juillet 2016

Le saviez-vous ? Les émotions véhiculées par le " parlé imagé " sont essentielles pour mémoriser un message. Pour ce faire, certains responsables communication travaillent comme des artisans joaillier. Ils conçoivent chaque discours presse sur mesure, à l'image d'un collier rare vendu place Vendôme. Sans une chaînette qui la porte, il ne peut y avoir de pierre précieuse en parure. La chaînette c'est la narration autour de mots clés. Le diamant c'est le message illustré. En situation d'interviews, avec leur raisonnement analytique aux phrases longues, de nombreux hauts fonctionnaires présentent au public leur collier côté fermoir. Les plus belles pièces se retrouvent souvent dans leurs dos.

Au hasard d'un zapping radio je viens d'entendre une phrase du type : " Il est primordial de promouvoir un enseignement en grandes écoles, en phase avec les réalités en constante mutation de l'entreprise ". Difficile pour l'auditeur de voir ou d'entendre de quoi il s'agit. Un chiffre qui parle : " Dans 20 ans, un ingénieur informatique sur deux sera indien " ou un témoignage : " Mon DRH recherche des diplômés qui parlent, mais également qui mangent chinois ", auraient d'avantage marqué les esprits. Je m'en amuse parfois en jouant sur mes initiales avec mes clients : un bon Témoignage vaut Mieux qu'un long Discours.

Pour sourire et vous en convaincre, voici l'une de mes archives TV préférées. Il s'agit d'une interview de Michel Rocard, en tant que candidat PSU à l'élection présidentielle de 1969. Son père, physicien, fut le responsable scientifique des programmes de mise au point de la bombe atomique française. A en juger par son croisement de pouces en mode cognitif, l'organisation mentale paternelle a laissé des traces. Le futur premier ministre de François Mitterrand met ici presque deux minutes pour répondre à la question qui lui est posée. Un " tunnel " comme on dit dans le métier.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Trucs & astuces à l'oral, #Média training

Repost0

Publié le 29 Décembre 2015

Dans les coulisses parisiennes de la Boîte aux images
Dans les coulisses parisiennes de la Boîte aux images
Dans les coulisses parisiennes de la Boîte aux images

Journaliste TV devenu media trainer, Daniel MURGUI-TOMAS anime à Paris 8e des formations à l'oral pour dirigeants d'entreprise et élus locaux. L'offre pédagogique de cet artisan formateur s'inspire autant des apports du neuro coaching que des techniques de communic'acteurs. Individuels ou en mini groupe, ses entraînements associent clefs de développement personnel et recommandations stratégiques.

Située dans le 8e arrondissement de Paris entre l'église Saint-Augustin et la gare Saint-Lazare, au RDC d'une cour fleurie, la Boîte aux Images nous ouvre ses portes. Répondre à une interview TV, trouver les mots qui touchent lors d'une convention, construire son personnage public... Ici vous apprenez à concevoir un message puis à le délivrer avec impact selon les techniques de communic'acteurs. Caméra et projecteurs éteints, seul le schéma sur un tableau blanc d'un modèle d'elevator pitch nous rappelle qu'un training vient de se terminer. Pour Daniel MURGUI-TOMAS, présentateur TV devenu coach de dirigeants à l'oral, ce n'est pas un hasard si son cabinet fait penser à un atelier d'artiste. " Dépaysés, mes clients sont davantage disponibles pour penser autrement. C'est essentiel quand on est PDG ou parlementaire et que l'on vit  à 200 à l'heure. "

Révélateur de talents
Après 20 ans d'un double parcours dans les médias puis la formation, l'ex journaliste TV est aujourd'hui media trainer. À croire qu'il a fait sienne la pensée de Jaurès pour qui on n'enseigne pas ce que l'on sait, mais plutôt ce que l'on est. En véritable artisan formateur chacune de ses sessions individuelles est conçue sur mesure. Elles associent trucs de pro issus de l'audiovisuel et recommandations stratégiques. Une approche qui vise à révéler plus qu'à inventer un individu. " Je ne suis pas un coiffeur qui vous propose la dernière coupe à la mode. Celui qui vient pour ressembler à quelqu'un d'autre repart déçu. Mon but est, au contraire, de travailler à partir des personnalités de chacun et de révéler les talents ". Et ce titulaire d'un diplôme en neuro-coaching d'insister sur l'mpact de la gestuelle dans la communication interpersonnelle :  " La télévision en apporte la preuve tous les jours :  bouger avec naturel est l'un des secrets du charisme. "

Tension du direct
Grâce à un agencement entièrement modulable, les locaux de la Boîte aux Images proposent une grande possibilité de mises en situation radio-TV. L'un des exercices de media training les plus prisés est Dites-Moi Tout. Une séquence filmée sur le modèle des entretiens d'experts que réalise Daniel MURGUI-TOMAS pour son site. " En proposant de retransmettre sur Internet certains de mes entraînements à l'interview, l'exercice gagne en intensité. Je retrouve mes réflexes de journaliste lors d'un direct et la personne qui participe a un accès privé à sa prestation dès son retour au bureau. " Une offre vidéo déclinée également en entreprises lors de journées de pression médiatique de crise. Organisme de formation référencé Datadock, les sessions de groupe parisiennes de la Boîte aux Images se déroulent quant à elles dans un centre d'affaire tout proche.

Propos recueillis par Gérard Pascal, étudiant en journalisme

Formations et trainings sont également proposés en anglais et espagnol. Prise en charge possible pour la formation des élus locaux. 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Novembre 2015

Pour présenter le JT, la beauté ne fait pas tout !

Lorsque Gaël Le Bellego a souhaité m'interviewer pour son projet d'enquête dédiée à la beauté des présentateurs/trices de JT, je me suis demandé si j'étais légitime pour répondre à ses questions. C'est vrai que j'accompagne régulièrement en tant que coach média des professionnels de l'audiovisuel. Pour autant, je n'ai jamais réfléchi sérieusement à l'impact de la plastique d'un(e) journaliste TV sur la compréhension de l'information par le téléspectateur. Mon travail consiste plutôt à les préparer à construire avec distance leur personnage public. Comme tout le monde, j'ai observé la montée en puissance sur les chaînes d'info en continu, de " bombes " susceptibles d'attirer et de maintenir l'attention. Il faut bien garantir un minimum d'audience aux annonceurs... Mais au 20h00, il n'est pas certain que cette stratégie s'avère gagnante. Mettre une trop belle femme à l'antenne pourrait s'avérer clivant dans un couple. La France n'est pas encore l'Italie ou la Russie. C'est donc avec une certaine appréhension que j'ai attendu la publication de l'article finalement paru dans le numéro du 31 octobre au 13 novembre de Télé2semaines. Bonne surprise, les propos des sociologues Jean-François Amadieu et Dominique Wolton rejoignent les miens. Si la beauté crée un impact émotionnel fort, elle ne fait pas tout. La manière de délivrer l'information compte également. Une voix grave et un débit soutenu sont par exemple des facteurs de crédibilité. Plus que d'hommes ou de femmes tronc, nous devrions en fait parler d'hommes ou de femmes tronche, tant les différentes expressions d'un visage relèvent de l'intelligence relationnelle. La photo de Laurent Delahouse qui accompagne ce papier en est l'illustration flagrante. Observez son regard et plus particulièrement la taille de son oeil gauche. Tout indique qu'il y a chez lui les mêmes ingrédients que chez Claire Chazal, pour établir un lien durable avec les téléspectateurs. Comme quoi, mieux que le Botox si cher à Evelyne Thomas, c'est peut-être d'autres soins, de l'âme ceux là, qui à l'image de la Sophrologie ou du Neuro-coaching, peuvent permettre de donner à voir le meilleur de soi.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir, #Média training, #Ma pratique

Repost0

Publié le 6 Octobre 2015

Radio : avant que ça chauffe, Valls s'échauffe

" Éviter l'effet diesel. " Non, ce n'est pas le mot d'ordre qui règne dans le milieu de l'automobile après les petites cachotteries de Volkswagen. Il s'agit juste d'une recommandation en média training, afin d'être au meilleur de soi dès le début d'une interview radio ou TV. Surtout lorsqu'il s'agit d'une matinale en direct. Cette nouvelle pépite du Petit Journal en date du 1er octobre, nous montre que Manuel VALLS, déjà vieux routier des médias, pratique l'échauffement physique avant d'être à l'antenne. Il a bien raison. Plus l'entretien sera chaud, plus il a intérêt à faire de son corps son premier allié. Grimacer pour réveiller le visage, frapper dans ses mains pour mobiliser un mental de gagnant, se retourner pour s'isoler et effectuer un dernier lâcher d'énergies négatives... Autant de trucs de communic'acteurs qui ont fait leur preuve. Sauf qu'ici, filmés sans qu'il en ait pleinement conscience, ils donnent à notre premier ministre, catalan d'origine, la drôle image d'un torero médiatique qui se prépare à rentrer dans l'arène... de l'info.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Trucs & astuces à l'oral, #Média training

Repost0

Publié le 11 Septembre 2015

Mis en ligne sur Linkedin par Ibbombo OSSEBY, dirigeant - fondateur d'IPLUS CONSULTING sur Montpellier, voici un questionnaire à diffuser le plus largement possible. Conçu par Madeleine DEMBOUR, consultante en communication à Louvain-la-Neuve, ce petit QUIZZ en 10 questions vous aide à situer votre niveau de connaissance des rouages de la presse. Un test indispensable avant de tenter de décrocher un RDV avec un journaliste pour une interview. Le nombre d'a priori qu'il fait tomber et de bonnes idées qu'il partage, multiplie par 10 vos chances de devenir un bon client des médias. Un exemple sympa de mise en commun des connaissances.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Média training

Repost0

Publié le 8 Septembre 2015

Poids des mots déplacés et choc émotionnel : le zéro pointé de Rachida Dati

C'est un rappel opportun aux fondamentaux de l'interview en situation sensible que cet article d'Anne-Claire Ruel. Un post dans lequel la spécialiste en communication revient sur le passage où Rachida Tati est interrogée sur ses relations avec Engie (ex-GDF Suez), lors du numéro de rentrée de Cash Investigation. En trois points, nous retrouvons ce qu'il faut toujours garder à l'esprit en présence d'un journaliste pugnace et d'une caméra qui tourne. Est-ce le " choc émotionnel " qui a fait perdre à l'ancienne garde des Sceaux son savoir faire de communic'actrice ? La députée européenne mérite un zéro pointé, tant son image publique ressort dégradée de cette séquence. D'autant que les réseaux sociaux ont largement contribué à populariser ses propos déplacés à l'encontre d'Elise Lucet. Dommage, en étant maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati bénéficiait d'un excellent pense bête. Celui selon lequel il faut en certaines situations médiatiques, savoir tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de parler...

PS : oui, sur la capture d'écran c'est bien Philippe de Villiers dans les couloirs du parlement européen qui se marre devant la mise sur le gril de sa consœur parlementaire.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu, #Média training

Repost0

Publié le 28 Août 2015

Ségolène Royal reine de la défocalisation médiatique

À un journaliste qui m'interrogeait il y a peu sur le côté " spontanée " de Ségolène Royal, j'ai répondu que la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie fait avant tout dans... l'instantané. Au risque parfois de tomber dans le cliché. Les yeux rivés sur les enquêtes d'opinion, la candidate PS à l'élection présidentielle de 2007 fait partie de ces politiques qui lorsqu'ils perdent une élection, pensent aussitôt à la manière dont ils pourront gagner à nouveau la bataille de l'opinion. Il leur faut pour cela trouver un combat consensuel à mener qui soit bon pour leur réputation. Quitte à désigner un bouc-émissaire si besoin. Ses dernières prises de position : création de potagers dans les écoles ou encore lutte contre une célèbre pâte à tartiner, prouvent combien Ségolène Royal mérite de décrocher la palme de l'huile gouvernementale qui identifie le mieux les thèmes dans l'air du temps. Bien sûr, cela lui demande des talents de communic'actrice lorsqu'elle rencontre la presse. Ségolène Royal est devenue la reine d'une figure bien connue en média training : la défocalisation. Son principe consiste à répondre à côté de la question posée par un journaliste, pour mieux en revenir à son axe de communication. Une sorte de grand écart sémantique. Le 15 juin dernier, l'ex députée des Deux-Sèvres a pu témoigner dans le Petit Journal de son art consommé de ce détournement dialectique. Sur le plateau de Yann Barthès, la madone du Poitou était invitée dans un premier temps à commenter un savoureux montage sur ses tautologies et autres facilités de langage. Puis à 16:30 sur la vidéo, à réagir sur ses prouesses en matière de transitions... médiatiques. Nous y voyons alors la numéro deux du gouvernement passer sans complexe de l'affaire Jouyet à un robot dans l'espace ou de l'affaire du jet de Manuel Valls à la restauration de l'Hermione. Mais attention, une telle aisance n’empêche pas les sorties de route. C'est en effet au cours de ce passage sur Canal, que Ségolène Royal a lancé son offensive contre Nutella . Une mise à l'index qui lui a valu dans les heures qui suivent d'être montrée du doigt par l'ensemble de la classe médiatique et de se retrouver chocolat.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Décryptage, #Média training

Repost0