media training

Publié le 20 Mai 2020

Pour une approche inspirante du médiatraining et des formations en prise de parole

En communication orale le style compte autant que le fond. L'orateur devient le message. Comme media trainer je me donne d'apprendre à mes clients à aligner leurs valeurs, leurs propos et leurs actes. Je place pour cela l'intelligence des émotions au cœur de la communication interpersonnelle. "Les gens oublieront ce que vous avez dit. Ils oublieront ce que vous avez fait. Mais ils n'oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir." Ces propos attribués à la poétesse Maya ANGELOU traduisent tout ce à quoi je crois dans mon métier. Vous allez me dire que je suis un accro des citations. Bien vu. La preuve, celle mentionnée dans ce post figure dans ma dernière formation en ligne consacrée à la prise de parole en public selon la méthode CIBLES. Chaque début de chapitre s'ouvre en fait sur une phrase inspirante. Si vous êtes curieux, vous pourrez même en entendre une inédite dans la présentation de mon module e-learning à l'oral.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Formation prise de parole, #Média training, #Ma pratique

Repost0

Publié le 4 Mai 2020

Surprise ce matin en découvrant l'avant dernière capsule vidéo de Victor Ferry dédiée au media training. Dans sa chronique pour YouTube du 26 avril, ce professeur de rhétorique belge a choisi d'illustrer ses propos par différents extraits TV, dont plusieurs tirés d'un reportage réalisé par LCP en mon ancien atelier parisien. Je prends ce coup de projecteur comme un clin d’œil du destin. Il y a un peu plus de deux mois je revenais ici sur l'analyse de Victor Ferry concernant une interview de Juan Franco. Personnellement, je me bats depuis plus de vingt ans afin de proposer un Media Training Différent*. Mon approche vise à mettre le meilleur d'une personnalité au service d'un message. Elle repose sur les techniques de communic'acteurs. Or ces derniers ont en commun avec les comédiens de dépendre de leur texte. En radio ou en TV, avoir quelque chose à dire porte celui qui doit s'exprimer devant micros et caméras. Il faut simplement qu'il maîtrise la règle du je(u) des médias. Malheur sinon à qui ne connait pas ses codes. S'il ne pratique pas la langue de bois comme invité il sera manipulé. S'il n'est pas assez langue de pute en tant que chroniqueur il sera blacklisté. Pourtant, comme en aïkido, il est possible de se servir de la force de son partenaire lors d'une interview.

L'authenticité en question

Il y a une dizaine d'année, en m'entendant tenir ce discours un étudiant au CELSA m'a dit que j'enseignais un "media training éthique". C'est effectivement devenu ma règle de vie au point que ma devise professionnelle est "faire grandir ou mourir". Je suis d'accord avec Victor Ferry pour regretter le formatage induit par certains trainings. Pareil pour le mot "authenticité". Il est aujourd'hui galvaudé. Pourtant être authentique est l'une des clés d'une bonne prestation média. Les journalistes qui courent après un entretien avec le professeur Didier Raoult ne s'y trompent pas. En télévision cela demande de s'émanciper du regard d'autrui. Ce qui nécessite une bonne dose de confiance en soi. D'où ma double certification en neuro coaching et méthode Arc-En-Ciel DISC. Il m'aura fallu passer par ce type de formations en sciences humaines pour permettre à mes clients de donner à voir une image qui leur ressemble.

* Mon offre pédagogique repose sur mes initiales afin de lui donner un caractère spécifique. C'est ainsi que chacun de mes trainings se déroule en trois étapes : Définition des objectifs, travail sur le Message, recherche du Ton juste.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu, #Média training

Repost0

Publié le 26 Février 2020

Une fois de plus excellente analyse de Victor Ferry à découvrir sur sa chaîne Youtube. En plus d'être un pédagogue hors-pair, ce chercheur et formateur en rhétorique éclaire le débat public par ses analyses critiques. Il invite d'ailleurs ses soixante mille abonnés à prendre soin de leur esprit en pratiquant à leur tour l'art du discours. Voilà qui me rappelle mon projet initial en démarrant ce blog et en animant mes premiers cours au CELSA il y a une quinzaine d'année. C'est donc avec une forme de complicité intellectuelle que je reviens ici sur son dernier décryptage. Selon Victor Ferry, Juan Branco "fait corps" avec le combat de son client. Effectivement, je note combien dans cette vidéo l'avocat des gilets jaunes se trouve en mauvaise posture face à Appoline de Malherbe. Au point que son corps ne... plaide guère en sa faveur au moment où la journaliste de BFM lui pose la question qui tue. Son dos est penché, légèrement de 3/4. Ses pieds sont croisés, chevilles en scoubidou. Or sans appui sur la barre en métal de la chaise, pas de verticalité. Cette dernière est pourtant précieuse à l'oral afin de donner présence physique et inspiration via la colonne d'air.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Novembre 2019

Marquer les esprits en déclenchant une réaction émotionnelle. L'éternel enjeu d'un passage TV.
Capture d'écran émission Clique sur CANAL+ nov. 2019

Chaque année je me donne de modifier le début de mes cours au Celsa et à l'IEP de Grenoble. Pourtant, je continue de citer Franck Tapiro comme l'un des artisans de la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007 via son agence Hémisphère Droit. C'est plus fort que moi. En fait je dis chapeau à ce publicitaire qui a su associer avec bonheur neurosciences et communication politique. Cet enfant de la pub est devenu l'un des pères du marketing émotionnel et plus particulièrement des feel data. Du neuromarketing au media training il n'y a qu'un pas. Ce sont même à mes yeux deux mondes qui se touchent. Un peu comme l'inconscient et l'imaginaire, si souvent sollicités par les communicants de tous poils (nous sommes le 11 novembre lorsque je rédige ce post). Ma joie a donc été grande lorsque Dounia Hannach, fondatrice de l'association Abajad, m'a partagé hier l'une des dernières chroniques de Clément Viktorovitch sur Canal +. La séquence revient sur la façon dont Rachida Tati a noyé le poisson (pour une fois elle ne distillait pas le poison) au moment de répondre à Jean-Jacques Bourdin. Si nous n’employons pas le même vocabulaire technique, je ne peux que reconnaître l'efficacité de l'analyse. La candidate LR à la mairie de Paris est une championne dans l'art de répondre à côté. Il y aurait même eu plusieurs autres ficelles à commenter si le temps l'avait permis. À commencer par son mitterrandien "Non, mais c'est quoi cette question ?", à l'effet boomerang garanti (00.23). En fidèle Sarkozyste, la maire du VIIe arrondissement est également grande consommatrice de questions rhétoriques (01.24). Quand elle n'emploie pas l'expression " Pardon de vous le dire " (01.23),  tellement appréciée par... Emmanuel Macron. Je n'ai donc pas boudé mon plaisir lorsqu'à 02.14 le plus cathodique des profs de Sciences Po a rappelé, infographie à l'appui, que la dégradation des informations traitées par notre mémoire à court terme commence dès la deuxième seconde. D'où cette double nécessité pour un.e politique. D'abord de passer le plus souvent possible à "la télé" pour, tel un produit de grande consommation, finir par être choisi au moment où nous faisons nos courses. Pardon, où nous allons voter. Ensuite, de marquer durablement par ses propos les esprits, en déclenchant une réaction émotionnelle de l'autre côté du poste. Les lecteurs de John Medina savent que nous retenons plus facilement ce qui nous met sur le qui-vive. La prime aux discours anxiogènes a encore de beaux jours devant elle. Particulièrement sur les plateaux des chaînes d'info en continu. Reste la carte de la chaleur humaine et du sourire, voire du fou rire partagé qui réussit si bien à l'ancienne garde des Sceaux. Elle correspond à l'unique émotion primaire positive : la joie. Même si nous la mémorisons moins longtemps, j'incite mes clients à la générer dans l'esprit, le cœur et le corps de leur auditoire. Entre peur et plaisir, notre cerveau est toujours attiré par ce qui lui est le plus agréable. Et il en redemande. Le succès d'Anne-Elisabeth Lemoine à la tête de "C à Vous" en témoigne chaque soir de la semaine.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Média training, #Trucs & astuces à l'oral

Repost0

Publié le 12 Octobre 2019

Ouf, la 6e conférence du Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose qui se tenait mercredi et jeudi à Lyon s'est terminée positivement. L'objectif d'atteindre les 14 milliards de dollars sur les trois prochaines années est atteint. Pour ses organisateurs l'enjeu était de taille. La vie de centaines de milliers de personnes était en jeu à travers le monde. Nombre de bénévoles n'ont d'ailleurs pas hésité à mouiller la chemise. Pour les uns en participant à des opérations de sensibilisation de l'opinion publique, pour d'autres en témoignant dans les médias. J'ai eu le privilège, à la demande de @CoalitionPLUS, de former cinq d'entre-eux désignés comme porte-paroles. À l'aide de leurs initiales j'ai créé un acronyme sur mesure afin de « CACEY » la baraque lors d’une interview. Je partage aujourd'hui avec vous ces 5 clés tout en profitant de l'occasion pour saluer fraternellement Cindy, Amira, Cheik, Elvis et Younès. Cmémo vidéo a pour objectif de rappeler qu'avant toute prise de parole publique il s'agit de bien identifier sa Cible pour mieux personnaliser ses propos. Puis de penser à une Accroche qui marquera immédiatement les esprits et donnera envie à l'auditoire d'en savoir plus. Anecdote, chiffre ou exemple, tout est bon pour attirer l'attention et... la maintenir. Deuxième C dans cet outil, celui du Choix du message. Un message principal à faire passer trois fois lors d'un reportage vaut mieux que trois sous messages qui risquent de se perdre au montage. L'Energie qui se dégage de vous doit l'être de façon égale après la dixième interview comme avant la première. Les techniques de communic'acteurs sont ici particulièrement appropriées au porte-parolat. Si les questions sont les mêmes, le public change à chaque micro tendu. Vous devez mobiliser à chaque fois le meilleur de vous-même pour le toucher au cœur. Enfin le Y célébré par deux fois dans une petite phrase restée célèbre de Jérôme CAHUZAC. Les " yeux dans les yeux " vous répondez à un.e journaliste. C'est de l'intensité de votre regard, où se lisent convictions et engagement, que naît une grande part de la confiance que vous inspirez. Mieux, en tant que " reflet de l'âme " il contribue à la contagion émotionnelle de l'autre côté du poste TV. Celle qui pousse à l'action et donc à délier les cordons de la bourse lors d'un appel aux dons.  

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Média training, #Trucs & astuces à l'oral

Repost0

Publié le 1 Septembre 2019

Ancrage de l'avant-bras gauche : la vigilance est de mise

C'est un clin d’œil de l’actualité comme je les aime. En début de week-end le fil d'info sur mon smartphone annonçait la démission de l'assistance personnelle de Donald Trump.  En cause, ses confidences non officielles à des journalistes concernant la famille du président. Si Madeleine Westerhout avait lu mon blog ou suivi l'une de mes formations au porte-parolat, elle saurait que le "Off " n'existe pas avec la presse ;-) Plus sérieusement, c'est la photo d'illustration de cette brève qui a attiré mon attention. Elle nous montre la collaboratrice du président américain main droite posée ventralement (devant) sur l'avant-bras gauche, légèrement au dessus du poignet. Siège symbolique des moyens défensifs naturels du corps, l’avant-bras gauche du droitier est son bouclier en Programmation Neuro Gestuelle. Il s'agit d'un ancrage appartenant à la famille des refrains gestuels alternatifs. D'après Joseph Messinger l’ancrage de la main sur une autre partie du corps est un geste de protection symbolique contre "une insécurité réelle ou supposée, un sentiment d’instabilité ou un besoin de se protéger d’une agression verbale ". Son principe est simple. Les mains s’accrochent à une partie névralgique du corps en fonction de la situation vécue : cheville, genoux, poignet, avant-bras, coude, biceps, nuque, etc.  Un code gestuel réactionnel si courant qu’on le remarque rarement. Il nous informe pourtant en temps réel sur les fluctuations de notre climat mental et sur celui de nos interlocuteurs.  L'image choisie ici est d'autant plus pertinente qu'elle décrit une personne selon le créateur de la PNG :  " préparant déjà sa défense avant même que vous n’ayez ouvert les hostilités. " En media training, lors d'un passage TV l’ancrage du poignet gauche (associé à l'impulsivité) est un point d'attention. Car il augmente chez un sujet la vulnérabilité de ses émotions et diminue ses chances de convaincre. Vous souhaitez en apprendre d'avantage sur le vocabulaire psycho anatomique ? Je vous invite à découvrir mon offre d'ateliers et de formations sur mesure en communication non verbale en partenariat avec l'Ecole des Gestes.

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Août 2019

C'est la rentrée ! Et si vous en profitiez pour découvrir Arc-En-Ciel DISC® ? Utilisée en recrutement, vente et management, cette méthode développée par le français Patrice FABART donne de précieuses clés pour mieux se connaître, être plus convaincant et également communiquer avec des personnalités difficiles. Suivre une formation à cet outil constitue un excellent moyen d'identifier son style et celui de ses interlocuteurs lors d'une prise de parole en public ou d'une interview. Il repose sur quatre comportements de base : Dominant, Influent, Stable, Conforme, présents en chacun d'entre nous à des intensités différentes et définis par le psychologue américain William MARSTON. Un atelier incentive de 2 heures vous donnera de façon ludique les moyens d'en retrouver les correspondances dans la communication non verbale ainsi que dans la construction du discours de chaque individu. Pour ceux qui veulent aller plus loin concernant la compréhension de ce langage des couleurs, une session d'une journée vous permettra de vous familiariser également avec les préférences de Carl JUNG et les motivations d'Eduard SPRANGER. Intégrées dans le questionnaire des profils (individuels ou collectifs) Arc-En-Ciel DISC, elles contribuent à cerner vos talents en entreprise, votre vision du monde, vos ressources émotionnelles, vos motivations... Indispensable si vous vous interrogez sur votre prochain job.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Mai 2019

Merci à Marianne Schmid Mast pour son récent article de blog sur l'importance du comportement non verbal. Albert Merhabian doit effectivement se retourner dans son rocking-chair de retraité quand on voit combien sont mis à toutes les sauces les résultats de ses travaux. Néanmoins, la notion des 93 % qui ne sont pas liés aux contenu du discours dans nos interactions, reste un bon moyen de prendre conscience de l'importance de la forme sur le fond. C'est pour cette raison que dans un Quizz pédagogique sur mon site je propose cette donnée comme une possible bonne réponse.

Pas de formation unique

Je remarque que cette professeure de comportement organisationnel à la HEC de l’Université de Lausanne ne fait référence à aucune "école" concernant sa formation comme experte en communication non verbale. Est-ce parce qu'en Suisse, comme en France, hormis les travaux d'universitaires tels que ceux de Guy Barrier, le reste n'est que littérature ? En tant que coach en communication interpersonnelle et media trainer je me suis formé auprès de trois grands noms du comportement observable : Philippe Turchet pour la Synergologie, Joseph Messinger pour la Programmation Neuro Gestuelle et Jean-Pierre Veyrat pour le Body Speaking.

Psychologie des profondeurs   

De ces enseignements j'en ai tiré la conclusion comme l'auteure que l'on ne peut parler de dictionnaire universel des gestes tant le contexte prime. À ceci près que les multiples informations données par la gestuelle et les postures me ramènent sans cesse aux pionniers de la psychologie des profondeurs. Introversion/extraversion, soumission/domination, intuition/raisonnement... Nos modes de fonctionnement et motivations tels que définis par Jung et Marston par exemple, se dévoilent à qui sait les observer. J'en ai d'ailleurs fait la trame de ma méthode CIBLES à l'oral. Ainsi, en plus de permettre une lecture plus fine des intentions de nos interlocuteurs, la prise en compte du non verbal permet de mieux nous connaître pour donner à voir une image impactante qui nous ressemble. 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Mai 2019

 

C'est nouveau, depuis les pages supports pédagogiques de mon site vous pouvez testez vos connaissances en ligne avec mes Quizz express. Si vous avez perdu votre mot de passe, redemandez-le moi par mail en indiquant la date de votre dernier stage ou training (prise de parole, communication de crise, communication relationnelle...). En ce moment un questionnaire pour vous auto-évaluer en communication non verbale est en accès libre.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Avril 2019

Ces gestes de débutants qui trahissent un manque d'assurance en TV

Quel point commun existe-t-il entre Raphaël Glucksmann, Jordan Bardella et François-Xavier Bellamy ? Réponse : ils sont tous les trois nouvellement têtes de liste à des élections. À ce titre, L'Émission politique jeudi 4 avril sur France 2 constituait pour eux un baptême du feu. Je ne peux donc résister à l'envie de partager avec vous ces captures d'écrans mises en ligne sur mon compte Twitter. Car si le contenu de leur programme les sépare, leurs réactions de débutants face au stress rapprochent les trois candidats. Avez-vous noté qu'un stylo " doudou " ne quittait quasiment pas les doigts du représentant du RN ni ceux du leader de la liste Parti Socialiste-Place Publique ? Quand au futur chef des députés européens LR, sa main droite restait souvent discrètement scotchée au pupitre lors de ses interventions. Ce qu'il y a de bien en télé, c'est que les règles de lecture du comportement observable telles que définies par Jean-Pierre Veyrat, l'auteur de la méthode T.I.N.A, s'y appliquent parfaitement. Vous retrouvez des gestes ponctuels de communication qui parlent pour nous, auxquels s'ajoutent une gestuelle et des mimiques récurrentes qui parlent de nous (absence de sourire chez Nathalie Loiseau). Ainsi, même n'il ne s'agit pas de négociation sensible, le caractère polémique d'un débat à douze et l'enjeu en termes d'image publique génèrent de nombreux signes non verbaux de réassurances.

Media training et confiance en soi

Pour éviter de perdre en crédibilité pourquoi dans ce cas ne pas suivre un media training ? C'est peut-être parce qu'il perçoit l'exercice comme susceptible de vous transformer en une machine médiatique que François-Xavier Bellamy s'est refusé à en suivre jusqu'à présent. Le contenu d'un bon entraînement à l'interview radio TV reprend pourtant des axes de travail à l'oral définis par les philosophes  grecs. L’Ethos associé à la construction du personnage public. Le Logos en ce qui concerne la validation des messages. Le Pathos pour l'émotion à susciter et... à gérer en soi. En cela, un media trainer tient autant du coach en intelligence émotionnelle que du préparateur physique et mental. Le cerveau ne faisant guère de différence entre une séquence virtuelle et la réalité, simuler plusieurs passages dans les médias permet le jour J de ne plus se sentir émotionnellement en terre inconnue. Raison pour laquelle parmi les références bibliographiques de mes supports pédagogiques figure le livre le plus abouti à mes yeux de Joseph Messinger : Ces gestes qui vous changeront la vie. La bible de la Programmation Neuro Gestuelle propose d'adopter des grilles posturales très simples afin de renforcer sa confiance en situations inhabituelles. La plus connue étant l'ancrage de la botte, assis.e les pieds posés au sol. À pratiquer sans modération tout au long de la journée afin d'évacuer les tensions et de donner à voir une posture assurée. 

Voir les commentaires

Repost0