ma pratique

Publié le 2 Septembre 2021

La facilitation graphique : un atout lors d'une formation à l'oral

Excellent souvenir que cette formation de début de semaine sur le langage corporel à l'oral. Organisé par la Direction Technique de DEF, ce stage a en quelque sorte bénéficié d'une double animation. Durant toute la journée, dessins et photos légendées ont ponctué mon intervention. Travailler avec un facilitateur graphique comme Philippe-Elie Kassabi est un atout sur le plan pédagogique. Non content de saisir des moments clés de la session, il me permet de revenir  de façon ludique sur des points majeurs lors des partages avec la salle. Prenons l'exemple de la bulle : "Être connecté à la nature". Elle me donne l'opportunité de rajouter concernant la prise de parole : "Être connecté à SA nature". Un ping-pong créatif pour le plus grand bénéfice des participants. À refaire !

La facilitation graphique : un atout lors d'une formation à l'oral

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Octobre 2020

Reprise du confinement oblige je repartage plusieurs ITW récentes. Avec le retour dans l'actualité de la thématique du mimétisme, le regard de Jean-Michel Oughourlian apporte un éclairage précieux. Spécialiste de la question depuis sa rencontre avec le philosophe René Girard, l'auteur de Notre troisième cerveau revient dans cet entretien sur notre liberté de se choisir un modèle. Il démontre également, en s'appuyant sur la découverte des neurones miroirs par les équipes de Giacomo Rizzolatti et Vittorio Gallese, combien les humains sont en interdépendance permanente et mimétique. Pour lui : "Se connaître soi-même c'est connaître la capacité que l'on a de rentrer en rapport harmonieux, non rival avec l'autre". Cela demande aux managers de devenir des modèles conscients de leurs responsabilités. En étant par exemple les acteurs d’une "rivalité exploitée" telle qu'on la rencontre dans le sport. Conférencier international, j'ai bien sûr interrogé Jean-Michel Oughourlian sur les qualités requises pour prendre la parole en public. Sachant que "Ce qui est fondamental ce n'est pas tellement ce qu'on dit mais ce que l'autre entend", ses conseils en fin d'interview dépassent le simple cadre d'une présentation orale. Ils sont une invitation permanente à optimiser notre qualité de présence.

 

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Juin 2020

Ravi d'accompagner les éditions HATIER dans leur atelier digital de préparation au Grand Oral du Bac. La minute du coach a pour objectif de permettre à un maximum d'élèves de prendre la parole en public de façon claire et convaincante le jour de l'examen. Treize vidéos sont prévues d'ici le mois de juillet. Vos suggestions de thèmes à aborder sont les bienvenues. Tous à vos souvenirs du bachot !

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Ma pratique, #Trucs & astuces à l'oral

Repost0

Publié le 20 Mai 2020

Pour une approche inspirante du médiatraining et des formations en prise de parole

En communication orale le style compte autant que le fond. L'orateur devient le message. Comme media trainer je me donne d'apprendre à mes clients à aligner leurs valeurs, leurs propos et leurs actes. Je place pour cela l'intelligence des émotions au cœur de la communication interpersonnelle. "Les gens oublieront ce que vous avez dit. Ils oublieront ce que vous avez fait. Mais ils n'oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir." Ces propos attribués à la poétesse Maya ANGELOU traduisent tout ce à quoi je crois dans mon métier. Vous allez me dire que je suis un accro des citations. Bien vu. La preuve, celle mentionnée dans ce post figure dans ma dernière formation en ligne consacrée à la prise de parole en public selon la méthode CIBLES. Chaque début de chapitre s'ouvre en fait sur une phrase inspirante. Si vous êtes curieux, vous pourrez même en entendre une inédite dans la présentation de mon module e-learning à l'oral.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Formation prise de parole, #Média training, #Ma pratique

Repost0

Publié le 19 Juillet 2019

interview de Patrice FABART créateur de la méthode arc-en-ciel DISC auteur de Révélez le manager qui est en vous !

"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous " écrivait Paul Eluard. Il faut croire que celui qui m'a été fixé avec la méthode Arc-en-Ciel DISC remonte à bientôt deux ans. C'était à Mayotte lors d'une formation de groupe en prise de parole pour la ville de Mamoudzou.  Si la Directrice de la communication n'avait pas partagé avec enthousiasme un questionnaire tiré du livre Révélez le manager qui est en vous !, j'en serai encore à chercher la pièce manquante à ma méthode CIBLES. Au printemps 2019 je me suis décidé à lire Patrice FABART. Depuis, ma pratique professionnelle comme coach à l'oral en est renouvelée. J'ai commencé par proposer à mes clients réfléchissant à la construction de leur personnage public d'identifier leur couleur dominante. Une première piste pour mieux se connaître et parler à chacun avec impact. Puis j'ai intégré le langage des couleurs dans mes trainings média. Notamment pour des journalistes TV en quête du ton le plus adaptée à la... couleur de leur antenne. Bref, j'ai fait de la démarche à la fois méthodique et comportementale des profils Arc En Ciel DISC© mon couteau suisse pédagogique. Et pour être certain de maîtriser les quatre comportements de base que l'on retrouve à des intensités différentes chez chaque individu, je suis allé me former à la source. C'est d'ailleurs à l'issue de ma dernière journée de certification à la méthode des couleurs Arc-En-Ciel DISC© que j'ai interviewé son créateur Patrice FABART. En fait c'est la double dimension de Révélez le manager qui est en vous !, à la fois livre de sagesse et manuel de management, qui m'a interpellé. Le sous-titre  donne le ton : " Nous sommes tous les managers de nos propres vies ". Reste que je ne m'attendais pas à d'aussi nombreuses références à Socrate, Héraclite, Marc Aurèle... Et à leurs applications concrètes au travail comme à la maison. Sans parler des renvois aux travaux de Jung, Marston et Spranger qui constituent le socle de la méthode Arc En Ciel DISC©. Cette dernière nous invite à mieux nous connaître dans nos forces et faiblesses en tant que personne et dans notre fonction professionnelle. À nous assouplir et nous développer tout en respectant nos limites. À mieux reconnaître nos collaborateurs, collègues, managers, dans leurs forces et faiblesses en tant que personne et dans leur fonction. À prendre en compte la situation. Un processus original en quatre étape qui témoigne du profond humanisme de son auteur autant que de sa longue expérience du monde de l'entreprise.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Mai 2019

Merci à Marianne Schmid Mast pour son récent article de blog sur l'importance du comportement non verbal. Albert Merhabian doit effectivement se retourner dans son rocking-chair de retraité quand on voit combien sont mis à toutes les sauces les résultats de ses travaux. Néanmoins, la notion des 93 % qui ne sont pas liés aux contenu du discours dans nos interactions, reste un bon moyen de prendre conscience de l'importance de la forme sur le fond. C'est pour cette raison que dans un Quizz pédagogique sur mon site je propose cette donnée comme une possible bonne réponse.

Pas de formation unique

Je remarque que cette professeure de comportement organisationnel à la HEC de l’Université de Lausanne ne fait référence à aucune "école" concernant sa formation comme experte en communication non verbale. Est-ce parce qu'en Suisse, comme en France, hormis les travaux d'universitaires tels que ceux de Guy Barrier, le reste n'est que littérature ? En tant que coach en communication interpersonnelle et media trainer je me suis formé auprès de trois grands noms du comportement observable : Philippe Turchet pour la Synergologie, Joseph Messinger pour la Programmation Neuro Gestuelle et Jean-Pierre Veyrat pour le Body Speaking.

Psychologie des profondeurs   

De ces enseignements j'en ai tiré la conclusion comme l'auteure que l'on ne peut parler de dictionnaire universel des gestes tant le contexte prime. À ceci près que les multiples informations données par la gestuelle et les postures me ramènent sans cesse aux pionniers de la psychologie des profondeurs. Introversion/extraversion, soumission/domination, intuition/raisonnement... Nos modes de fonctionnement et motivations tels que définis par Jung et Marston par exemple, se dévoilent à qui sait les observer. J'en ai d'ailleurs fait la trame de ma méthode CIBLES à l'oral. Ainsi, en plus de permettre une lecture plus fine des intentions de nos interlocuteurs, la prise en compte du non verbal permet de mieux nous connaître pour donner à voir une image impactante qui nous ressemble. 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 23 Février 2019

Profession lave vitres définition métier coach prise de parole en public mediatrainer

J'espère qu'en cette fin de semaine mon besoin criant de vacances ne vient pas de me faire perdre un contrat. Alors qu'une directrice de la communication m'interrogeait sur mon offre en media training, je lui ai répondu crocodile et cerveau reptilien. Il faut dire que j'avais sous les yeux  une vidéo de son président le montrant totalement " coincé " lors d'une interview TV. Ma première lecture de son comportement a été la peur. Pour une personne peu habituée aux caméras parler devant un objectif est tétanisant. La visualisation positive s'avère dans ce cas un excellent moyen de combattre le réflexe de figement ou de fuite. Il suffirait par exemple que ce patron s'imagine (et se vive) répondant à un journaliste détendu et souriant, pour que lors d'un prochain reportage il soit plus à l'aise. En attendant, cet industriel est littéralement menotté par ses émotions. Ses mains cachées dans son dos contredisent ses paroles. L'homme se dit totalement impliqué dans son projet, son corps montre le contraire.

Faire briller sans laisser de traces

Plutôt que d'évoquer l'apport des neurosciences appliquées dans ma pratique, je me demande si je n'aurais pas été mieux inspiré en me comparant à un lave-vitres. Faire briller sans laisser de traces, n'est-ce pas au final ce qui est demandé à tout bon media trainer ? Je suis toujours étonné d'entendre dans les médias des confrères citer les noms de ceux qu'ils accompagnent à l'oral. À mon sens, notre métier demande beaucoup plus d'humilité. Chaque jour je me répète la phrase de mes aînés dans la profession : " On n'invente pas quelqu'un on le révèle ". Cela demande d'être à l'écoute des valeurs du client qui nous accorde sa confiance, puis de lui permettre de mettre le meilleur de sa personnalité au service d'un message. Je vous l'accorde, tous les coachs en prise de parole en public n'ont pas rédigé un mémoire sur Maria Montessori lorsqu'ils étaient étudiants. Mais faut il vraiment avoir fait psycho de l'enfant pour faire sienne la devise "Apprends moi à faire seul " ?

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Ma pratique, #Média training, #Formation prise de parole

Repost0

Publié le 21 Janvier 2019

Si je peux vous donner un conseil en matière de programme TV pour votre soirée, regardez Le Discours d'un Roi. D'abord, parce ce que ce film bénéficie d'une interprétation sans faute et d'une réalisation toute en nuance. Pour le message universel qu'il véhicule ensuite. Celui qu'avec l'envie de dépasser sa peur et en trouvant une méthode adaptée à sa personnalité, il est possible de réussir ses prises de parole en publicLionel Logue, magistralement interprété par Geoffrey Rush, permet à son royal client de retrouver sa pleine dimension par une approche humaniste, bienveillante et non dénuée d'humour. En jouant d'égal à égal avec lui bien sûr. En apprenant aussi au futur Georges VI à comprendre son histoire personnelle. Une méthode pédagogique d'autant plus novatrice à l'époque qu'au delà du bégaiement dont souffrait depuis l'âge de 5 ans le duc d'York, c'est sa représentation du monde et l'image qu'il avait de lui qui étaient en je(u). Trois autres bonnes raisons de voir ou revoir ce soir le Discours d'un Roi tiennent à ses rappels historiques. A la veille de la seconde guerre mondiale nous découvrons un premier ministre britannique (en réalité c'était Chamberlain et pas Stanley Baldwin) qui s'est fait rouler dans la farine par Hitler. Habile menteur le Führer est également excellent  orateur. Ses talents de tribun lui permettent de galvaniser les foules (les images d'archives sont particulièrement parlantes). Enfin, en 1938 Il est encore techniquement impossible d'enregistrer un message radio dans de bonnes conditions sonores. Le direct s'impose comme l'unique moyen de s'adresser à ses concitoyens pour un chef d'Etat. Pour ceux qui voudraient juger de la diction du roi Georges VI, l'INA propose en ligne le discours qu'il prononça le jour de la victoire sur l'Allemagne.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Janvier 2019

Animation atelier media training par Daniel MURGUI TOMAS journaliste TV devenu coach media Paris association Abajad
Extrait vidéo master class media training pour l'association Abajad. Cité du Cinéma 13 décembre 2018

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi la trêve des confiseurs entre Noël et le Jour de l'an offre généralement une double opportunité. Elle me permet à la fois de faire une pause et du classement. La détente m'a été apportée par la relecture du livre culte de Jacques Séguéla : Ne dites pas à ma mère que je suis dans la publicité… elle me croit pianiste dans un bordelOutre de multiples anecdotes sur les coulisses de la pub, j'en conserve un mot d'esprit d'Audiberti que je ne connaissais pas : " L'intelligence est au talent ce qu'une canne blanche est à l'aveugle. Sans elle, il se casse la gueule ". Le tri parmi plusieurs mails en attente m'a permis de retrouver une vidéo enregistrée courant décembre lors d'une master class à l'oral. Il s’agissait d'enseigner à des femmes réfugiées les fondamentaux du media training. Un auditoire particulier puisque constitué majoritairement de personnes ne parlant pas un mot de français quelques mois auparavant. D'où mon débit plus lent que d'habitude. Cette intervention s'est avérée l'une des plus enrichissantes de 2018. L'émotion palpable de certaines participantes s'exprimant pour la première fois devant une caméra, de surcroît dans une langue qui n'était pas la leur, me fit réaliser qu'en tant que formateur j'exerce l'un des plus beaux métiers du monde. J'en ai même renouvelé la façon de me présenter en ouverture de stage. Sur cet enregistrement vous m'entendez jouer sur mes initiales en utilisant l'expression Dites-Moi Tout au moment de me présenter en tant qu'ex journaliste TV. Je jongle également avec les lettres D, M et T en racontant qu'à la question que me posent souvent des étudiants : " Monsieur c'est quoi le Talent ? "  j'aime répondre avec malice : " C'est un Don que Multiplie le Travail ". Sauf qu'inspiré par l'implication des membres de Meet My Mama présentes ce jour là et par celle de Dounia Hannach, présidente d'Abajad l'association à l'origine de cette formation, je parle à présent de Don de soi . Pour rebondir sur la citation d'Audiberti, je crois en l'intelligence... du cœur mise au service de la communication interpersonnelle. À l'intelligence émotionnelle en somme. Avec la confiance que nous inspirons et l'autorité qui se dégage de nos propos, l'IE constitue un facteur puissant d'influence à l'oral. À mes yeux elle est même l'un des secrets du charisme. Alors, puisque nous sommes dans la période des voeux de début d'année, je vous souhaite de cultiver ce Désir d'Humanité qui fait tellement la différence lors d'une prise de parole en public ou dans les médias. 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Octobre 2018

Il y a une dizaine de jours j'ai répondu à l'invitation de l'Association des étudiants et professionnels de Bobigny. Il s'agissait d'animer un atelier de formation* sur la construction de son personnage public. Je sais, ce thème est susceptible d'hérisser les poils de tous ceux pour qui il n'est pas question de jouer la comédie en prenant la parole. Ça tombe bien je pense la même chose. Simplement, partant de l'idée que nous sommes perçus tels que les autres nous représentent et non tels que nous sommes, nous devons réfléchir à l'image que nous souhaitons véhiculer. Dit autrement, autant porter avec authenticité notre masque social. Ce paradoxe, la chanteuse Chris l'a évoqué de façon lumineuse dans l'émission Boomerang sur France Inter le 22 mai dernier. Pour elle : " Le personnage de scène c'est soi. Le soi que l'on choisit. "

Durant trois heures, j'ai donc rappelé plusieurs techniques de communic'acteurs afin de mettre le meilleur de soi au service d'un message. Des trucs issus de mon expérience dans l'audiovisuel, valables en entretien d'embauche comme lors d'une présentation client. Sachant que la première impression que nous donnons se produit en moins de huit secondes, mon conseil n°1 est de s'appuyer sur les gestes et expressions de visage pour cultiver une communication interpersonnelle de qualité. À l'image de ce que nous enseigne la sophrologie, il est important d'être à l'écoute de son corps pour être davantage présent aux autres. Le secret ?  Se ménager une part d'auto-observation dans l'action. Elle permet de s'ajuster aux réactions de l'auditoire. Pour citer Stéphane André, il s'agit à chaque fois d'un " RDV " avec nous-même. Il se traduit par un Regard affirmé qui crée du lien avec le public (oui je sais, ce n'est pas évident suivant la culture dont nous sommes issus), un Dos tonique et droit qui nous permet de gagner en verticalité (donc en présence) et une Voix qui porte (est-elle dans les aigus lorsque je suis stressé.e ? Conserve-t-elle toute sa puissance en fin de phrase?)

Pour cela, travailler sa respiration et sa posture avant d'entrer sur " scène " s'avère incontournable. Que nous ayons à nous exprimer debout ou assis. Prenez par exemple  l’ancrage de la botte. Une thématique chère à feu Joseph Messinger. Zone la plus éloignée de notre cerveau, les pieds n'en font parfois qu'à leur... tête au grès des émotions qui nous traversent. D'où l'importance de les avoir bien au sol pour y évacuer notre stress et se connecter à la confiance. À défaut, ils trahiront notre manque d'assurance. Il suffit pour s'en convaincre de regarder de quelle manière les chevilles d'un élève se réfugient sous sa chaise durant une interrogation surprise. Ce dernier point fut l’objet d’une séquence particulièrement interactive lors de mon intervention pour l'AEPB. D'autant plus animée qu'elle illustrait les travaux d'Albert Mehrabian sur le primat du non verbal à l'oral. Ce que nous disons compte seulement pour 7 % de ce qui impacte le public. De quoi animer un prochain atelier, dédié cette fois à la construction du message. Il importe en effet de réussir à ce que dans le peu qui marque les esprits, se retrouve 100 % de ce que nous voulons faire passer.

*Merci à Dounia Hannach d’en avoir réalisé les captations vidéo. 

Voir les commentaires

Repost0