lire - voir

Publié le 9 Juin 2011

dernier-coup-de-ciseaux-paris.jpg

Sur l'affiche il est écrit : "La première pièce dont le public est le Héros ! ". Mardi 7 juin j'étais à la première parisienne de  Dernier coup de ciseaux, l'adaptation particulièrement réussie d'une comédie jouée depuis 30 ans aux USA. Et je confirme, la production dit vrai.  La salle participe vraiment  à l'enquête en dialoguant avec les comédiens sur scène et pendant l'entracte. Et c'est le public qui en votant à main levée, désigne le meurtrier. Au passage, je salue la performance de la troupe qui a dû apprendre le texte des trois dénouements possibles.  Plongé, dès qu'il prend place, dans  l'atmosphère branchée d'un salon de coiffure du 8e arrondissement, le spectateur risque gros chaque soir au théâtre des Mathurins. Car non content de contribuer à dénouer une intrigue policière, à tout moment il peut mourir de rire. Certaines répliques comme  'j'ai quitté mon ancien salon : Jean-Louis David. Il y avait trop de prénoms" ou encore "tu sais que tu es belle quand tu es riche" devraient bientôt être cultes. Les fans du "Tour du monde en 80 jours" auront plaisir à retrouver Réjane Lefoul campant une bombe sexuelle pour bacs à shampoing, Romain Canard en coiffeur plus gay que nature et Yan Mercœur en producteur TV cynique qui avoue produire des programmes qu'il n'est pas assez bête pour regarder.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir

Repost0

Publié le 25 Mai 2011

Vous l'avez surement vu à la télévision. Chez BATAILLE et FONTAINE, il  a tenu durant deux saisons une chronique de décryptage de la gestuelle. Georges CHETOCHINE était en quelque sorte le Paul EKMAN de la grande distribution. Son savoir, il le tenait de l'étude des têtes... de gondoles. Dans les années 80 il eut une idée toute simple : observer via des caméras placées dans les rayonnages, le comportement des consommateurs en situation d'achat. Elle fit de ce professeur en marketing, décédé il y a tout juste un an, l'un des meilleurs spécialistes du non verbal. Pédagogue, passionné, humble..., les qualités humaines de Georges CHETOCHINE ne donnaient que plus de force à ses analyses du personnel politique (Les remarques de Simon MARTY sont également savoureuses dans la séquence qui suit). En véritable comportementaliste, il n'hésitait pas à indiquer à ses clients quelle posture adopter afin de donner plus d'impact à leur message.

 

 
Nicolas sarkozy comportement georges chetochine par KSL

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir, #Communication non verbale

Repost0

Publié le 6 Mai 2011

Reportage acritique, théories fumeuses, pseudo-expertises... Il suffit de lire les commentaires laissés sur la Toile après  le "100 % Mag" de mardi 3 mai,  pour avoir une idée de la perception que peuvent avoir certains internautes sur la Synergologie. Certes, M6 c'est un peu avancée en présentant comme une science ce qui n'est qu'une discipline. J'ai  toujours entendu son créateur Philippe TURCHET, en donner cette définition lors de ses formations. Mais au delà, c'est la question du risque de l'amalgame lors d'un reportage TV qui se pose. Ancien journaliste, formé en communication non verbale via notamment la Synergologie, je ne peux que déplorer les raccourcis du sujet diffusé dans le magazine d'Estelle DENIS. Car franchement, laisser croire que parler avec sa main droite lors d'un entretien d'embauche transpire automatiquement le stress et donc dessert la candidate, c'est du n'importe quoi. Que penser alors des enseignants, homme politiques, avocats qui en font de même, animés par une logique de contrôle de leur propos et un souci d'efficacité ? Pareil pour les "vaguelettes de la peur", visibles sur le front de Bill ClINTON au moment où il déposait sous serment lors de l'affaire Lewinsky. Il y a peu, je discutais avec Olga CIESCO (filmée dans cette enquête) du livre de Paul ECKMAN  : "Je sais que vous mentez". Ce psychologue de formation y explique que le désir d’éviter l’humiliation retient l’aveu. Et c'est vrai que pour un président des Etats-Unis, avouer une liaison avec une stagiaire ca fait "tache". Si j'ose dire !! Ce que j'aime avec cette experte en non verbal, qui figure parmi les premières diplômées en Synergologie, c'est que pour elle, un innocent peut avoir peur de ne pas être cru.  Tout comme un coupable peut avoir peur d'être démasqué. Et dans les deux cas, les signes sur le visage sont identiques. La peur n'est donc pas toujours synonyme de culpabilité. Du coup, lorsque Anton SUWALKI s'inquiète sur son blog des dérives auxquelles la formation de pompiers qu'elle assure pourraient aboutir : "le voisin d’un appartement incendié se gratte le nez en témoignant de ce qu’il a vu, le voici transformé en suspect", je l'invite à se rendre sur M6 Replay et à se repasser la séquence. Il y entendra bien au contraire que la Synergologie n'est pas une science exacte, de la bouche même de l'officier qui est interviewé. Entre un montage hâtif , des déclarations "d'experts" définitives et une écoute distraite de la part du téléspectateur, il n'en fallait pas plus pour transformer en science "fourre-tout", une approche du non verbal d'abord marquée par la qualité de l'attention à prêter à son interlocuteur.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir

Repost0

Publié le 11 Février 2011

la-communication-non-verbale-aide-a-l-emploi.jpg

Avec pour signature "Votre nouvelle vie vous appelle", Monster.fr se positionne comme le conseiller de votre carrière en ligne. Dès la page d'accueil du site, offres d'emploi, CV, conseils pratiques sont proposés aux internautes désireux de trouver un nouveau job. Curieux, j'ai cliqué sur la rubrique Actu et coaching et j'ai trouvé cette vidéo. D'abord agacé par son titre : "La communication non verbale décryptée", j'ai néanmoins apprécié leur définition en images des gestes parasites et des techniques de synchronisation.  Un regret tout de même .Si la fermeture du corps face à un recruteur est expliquée par la montée du stress, pas un mot en revanche sur l'usage des émotions positives. Savoir se connecter à elles quelques instants avant un entretien d'embauche permet pourtant de trouver la posture et le ton justes.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir

Repost0

Publié le 20 Janvier 2011

 

La-communication-non-verbale--Les-gestes-des-politiques.jpg

C'est par hasard que je suis tombé sur cette vidéo du site de la chaîne Public Sénat. Il s'agit de l'émission "Déshabillons-les" du 30 novembre 2010. Animé par Hélène RISSER, ce magazine hebdomadaire a pour ambition, je cite : de "démêler le fond de la forme en revenant sur les mots et les images qui ont marqué l'actualité". A mes yeux, cette production figure parmi  les plus intelligentes que le PAF nous donne à voir en ce moment. Sa présentatrice est, il est vrai, une ancienne chroniqueuse de feu "Arrêt sur Images". Et c'est à son initiative que trois éminents spécialistes en communication  : Marion TELLIER, gestualiste à l'Université de Provence, Philippe TURCHET que je ne présente plus ici et Mariette DARRIGRAND, sémiologue, étaient réunis pour commenter la gestuelle de nos politiques. Un régal. Certes, il y a près de 45 minutes à visionner. La fonction pause de votre lecteur, devrait vous permettre de regarder la totalité de ce document à votre rythme et sans en perdre une miette. Car ce regard croisé entre trois disciplines, sur le  non verbal de ceux qui nous gouvernent, est riche en enseignements. Outre qu'il donne des définitions illustrées d'un geste emblème, d'une micro démangeaison ou d'une asymétrie relationnelle, il démontre de manière convergente combien l'authenticité prévaut sur la mise en scène. Vous en doutez ? Alors voyez plutôt ce que pensent nos trois experts du comportement de Xavier BERTRAND lors de sa passation de pouvoir avec Eric WOERTH. Quels sens il donnent à la main de Nicolas SARKOZY longuement appuyée sur l'épaule de François FILLON peu avant le dernier remaniement. Ou encore, de quel impact ils créditent les mouvements de bras de Martine AUBRY annonçant sa candidature au poste de première secrétaire lors du congrès de Reims...

 

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir

Repost0

Publié le 24 Décembre 2010

desmond-tutu-raconte-noel.jpg

Ce qu'il y a de bien avec le blog de Florence GERARD, c'est qu'on y trouve toujours son bonheur. Conseils en nutrition, idées d'expos, spectacles à voir, humanistes à découvrir, liens vers d'autres sites... Est-ce parce que son auteur vit à Bruxelles ? En tous cas, l'universalité y est de mise. En témoigne un irrésistible Noël à l'heure digitale, version numérique de la nativité signé Excentrict PT. Les étudiants du CELSA en MISC vont adorer! D'une autre Florence, journaliste de son état, je tiens d'avoir découvert la vidéo du Prix Nobel de la Paix Desmond Tutu, racontant à sa manière la naissance de Jésus. Son fou rire est communicatif. A voir et revoir pour retrouver la pêche par temps maussade ou jour de solitude. Merci à chacune pour ces deux visions de Noël. Merci également à vous, fidèles internautes, qui chaque semaine, à en juger par les statistiques d'Overblog, êtes de plus en plus nombreux à visiter ce journal de bord en ligne. Ah, j'oubliais : Joyeux Noël à tous.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir

Repost0

Publié le 3 Octobre 2010

Décidemment, Olga CIESCO est une infatigable lectrice du non verbal. Sur Viadeo, ma synergologue préférée nous propose un lien vers un montage vidéo riche d'enseignements. Les séquences qu'elle y a sélectionnées, nous incitent à faire attention aux poignées de mains que nous échangeons, comme à celles que nous observons. A la télévision notamment. Observez la hauteur des mains : des regards et des sourires accompagnent-ils  le mouvement ? Preniez-vous jusqu'à présent en compte la distance et la hauteur des bras ? Il suffit d'être attentif pour capter un maximum d'informations précieuses qui échappent à toutes les mises en scène de la communication. Par exemple, savoir qui est le véritable dominant entre deux responsables politiques se donnant l'accolade. Ce bon "geste" d'Olga CIESCO lui vaudra, j'espère, que de nombreux internautes jettent un "coup d'œil" à son Hub.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir

Repost0

Publié le 3 Octobre 2010

 

Mr Bean couvertureC'est l'une des bonnes surprises de cette rentrée. L'arrivée sur Daylimotion des aventure de Mr Bean promet des éclats de rire nombreux. Au bureau comme à la maison. Il suffit d'une mimique à Rowan Atkinson, pour nous rendre son Mr Bean universellement irrésistible. Pour tous les communic'acteurs,  c'est un modèle à suivre. Jamais celui qui fut le condisciple de Tony Blair à la fac, n'aurait pu incarner le gaffeur le plus célèbre de la planète, sans cultiver une distance entre sa propre existence et son  personnage. Règle n°1 en matière d'image publique. Et pour tous ceux qui, comme ce fut souvent le cas avec Bourvil, feraient l'erreur de croire que cet ingénieur de formation est surement aussi stupide à la ville qu'au cinéma, je leur dédie ce mot attribué à Courteline :  "Passer pour un idiot au yeux d'un imbécile est volupté de fin gourmet".

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir

Repost0

Publié le 1 Août 2010

gestuelle-mediatraining.JPG

Le hub d'Olga CIESCO sur VIADEO "Ce que nos gestes disent de nous" est une mine d'informations pour qui s'intéresse au non verbal. Son dernier post publié dimanche 25 juillet est consacré au langage des mains. Et c'est vrai qu'il suffit d'être attentif à leur position (en hauteur, sous la table, dans les poches, derrière le dos...) ou à la forme qu'elles dessinent (en V, en couteaux, en pince...) pour lire chez son interlocuteur, comme sur soi-même, les intentions qui leur sont associées. "C’est parce que les mains n’ont pas subi la discipline de l’éducation qu’elles sont une véritable mine d’informations pour celui qui sait les décoder" rappelle Olga CIESCO. Hélas, et je l'ai souvent déploré sur ce blog, responsables politiques et chefs d'entreprise sont nombreux lors de leurs passages TV à nous donner à voir des expressions composées à l'avance. Un tel, mime la sincérité en mettant sa main sur la poitrine. Un autre la détermination, en tapant du poing sur la table. Et le non verbal de me faire penser à notre littoral méditerranéen. Si beau hier lorsqu'il n'était que nature et grands espaces. Totalement défiguré aujourd'hui par les bétonneurs. La discipline de la com' commet plus de dégâts que celle de l'éducation. Car si cette dernière est une trace de notre passé, et donc reste une information sur celui qui s'exprime, des conseils comportementalistes mal inspirés peuvent tuer l'authenticité d'un orateur. Pour autant, je ne peux que relayer la recommandation de ma synergologue préférée et inviter chacun à être à l'écoute de ce que disent nos mains. Un bon moyen selon Olga CIESCO pour mieux comprendre son état d'esprit comme celui de son interlocuteur. Je suis totalement acquis à cette idée. D'autant qu'elle rejoint l'un des axes de la méthode DMT. Lors de mes séminaires, j'enseigne que les mouvements peuvent être classés en trois catégories. D'abord,  les gestes de Dialogue. Les plus beaux, car les plus authentiques. Spontanés, ils peuvent rarement être reproduits à l'identique. Alors que la phrase qui les accompagne peut être, elle, répétée au mot près. Ils ont pour objectif de faire partager une émotion, d'accompagner un récit. L'autre est totalement associé dans ce type de communication. Observez un gamin de six ans sur la plage, raconter à sa mère comment il a pêché un crabe dans les rochers. Vous "verrez" ce dont je veux parler. Puis il y a les mouvements Mécaniques. Visionnez un discours de Nicolas SARKOZY mit bout à bout avec un autre discours plus ancien consacré au même thème et vous en aurez la plus parfaite illustration. Les gestes mécaniques se répètent à l'infini. Ils font partie de la mise en scène. Pensés souvent pour le format TV (voir l'exemple des gestes cadres) ils n'ont rien de spontané. L'intervenant place ses gestes comme un chirurgien dispose ses instruments. Aseptisés, ils respectent un ordre pré-établit. Celui qui permettra à l'opération (séduction/conviction ?) de réussir. Le public est exclu de l'échange. Il est juste spectateur de la représentation permanente. Enfin, il y a les gestes Tribaux. Ils sont spécifiques à une culture, une région ou un univers professionnel : le "OK" avec le pouce et l'index des plongeurs ou le "coupez" en télévision avec le plat d'une main qui rejoint la pointe des doigts de l'autre. Donc oui, les mouvements de nos mains en disent beaucoup sur nous, autant que sur la qualité et l'intensité de nos échanges avec autrui.  Il paraît même qu' apprendre à regarder attentivement les poignets, les paumes et les doigts  de ceux qui nous parlent, est le meilleur moyen de déjouer le "je" caché de certains... vilains.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir

Repost0

Publié le 30 Juin 2010

 

Quelle bonne surprise que de retrouver dans le dernier numéro de Stratégie, une interview d'Olga CIESCO.  Intitulé "Des signes qui ne trompent pas", l'entretien qu'elle a accordé à Bruno FRAIOLI revient  sur les principales erreurs de la publicité en matière de langage non verbal. Il suffit  que sur une affiche un personnage adopte une posture involontairement contraire au message véhiculé, pour que l'impact de la campagne en soit considérablement diminué. Par exemple une femme sensée être amoureuse et dont  toute la gestuelle dit l'inverse... Il est certain que de ce point de vue, le métier de publicitaire ressemble à celui de directeur d'acteur. Faute pour un modèle, d'avoir compris qu'elle  émotion il doit faire partager,  l'image que saisira de lui le photographe risque fort d'être un contre message. Il en est de même lors d'une interview télé face à une question gênante. Le corps  traduit souvent une grande nervosité, alors que le discours lui, se veut extrêmement maitrisé. Voir à ce sujet les derniers commentaires d'Olga CIESCO sur ce blog. Et  pour ceux qui trouvent que la publicité c'est trop nul, la pépite qui suit est pour vous...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir

Repost0