formation prise de parole

Publié le 31 Décembre 2018

voeux pour une année 2019 empreinte d'humanité. Formations en prise de parole et media training

 

Et c'est parti pour basculer dans quelques heures en 2019. Merci à tous ceux qui me suivent sur ce blog et via les réseaux sociaux. À chacun je souhaite avec cette carte animée une nouvelle année  empreinte d'humanité. Qu'avec la santé et l'affection de vos proches vous puissiez également compter sur ces sourires, reçus et donnés, qui illuminent une journée. Sur ces rencontres qui font grandir. Sur ces découvertes enrichissantes et partages enthousiastes qui donnent à la vie toujours plus de saveur. Et bien entendu, sur des prises de parole en public & dans les médias impactantes, créatives et assurées. Avec votre corps, votre voix et votre regard comme premiers alliés.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Formation prise de parole, #Média training

Repost0

Publié le 21 Novembre 2018

À l'oral, faire de ses émotions des alliées

Apprendre à gérer le trac, se gagner la sympathie du public, maintenir l'attention de l'auditoire... Ils sont nombreux les " trucs " de pro que peut apporter un entraînement à la prise de parole. Mais selon Daniel MURGUI-TOMAS, coach de dirigeants à la Boîte aux Images, le plus important se situe ailleurs. " Pour être performant à l'oral, chacun doit retrouver confiance en lui-même. Il faut savoir transformer ses peurs en défis afin de faire de ses émotions des alliées. " Et cet ancien étudiant en psychologie de l'enfant de citer Françoise Dolto : " Dès sa naissance, l'être humain est en quête permanente de relations. Il est très important de retrouver la spontanéité de son enfance pour bien parler en public. C'est pour cela que l'humour et la créativité sont si présents dans mon approche."

Ludique, la pratique de Daniel MURGUI-TOMAS n'en est pas moins pragmatique. Tous les programmes individuels de cet ancien journaliste TV sont construits sur mesure en fonction de la personnalité et des objectifs de celles et ceux qui le consultent. Une pédagogie qui fait la part belle aux soft skills afin de développer les qualités humaines et relationnelles. Sauf qu'ici les acquis bénéficient également à l'entreprise. " Pour que mes clients puissent témoigner d'un réel savoir être quand ils prennent la parole, je travaille à partir des situations professionnelles qu'ils vivent au quotidien. C'est aussi un moyen pour eux de prendre conscience de leurs talents existants et d'en développer de nouveaux. "

Abordés selon les techniques de communic'acteurs à l'aide d'enregistrements vidéos ; le placement de la voix, la gestion de l'espace, la lutte contre le trac, la construction d'un discours constituent l'essentiel d'une séance. Plus qu'un simple apprentissage, il s'agit avec cette méthode de transmettre des réflexes durables. Pour ce faire, un travail des appuis naturels tels que silences, regards, ancrage au sol, et de la respiration est proposé. Des exercices très simples, souligne Daniel MURGUI-TOMAS, " À répéter à la maison ou au bureau et qui apprennent, en se libérant de ses tentions internes, à se rendre plus disponible aux autres. " Si prendre la parole peut devenir un vrai jeu d'enfant, prévoyez entre trois et cinq séances* de trois heures avant d'utiliser au mieux les outils (micro, fiches, pupitre, slides...) et les techniques de tout bon orateur.

*Retrouvé dans mes archives, cet article a été rédigé en 2014 dans le cadre d'un stage d'observation en Terminale. Karine LEROY son auteure voulait faire des études de journalisme. Elle travaille à présent dans un service... RH. Mon prochain stage inter-entreprises se déroule lui le 14 décembre à Paris ;-)

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Formation prise de parole

Repost0

Publié le 12 Novembre 2018

L'ADN n'y va pas de main morte lorsqu'il titre dans son édition du 5 novembre : Déception ! Le power posing, cette pose miracle censée nous transformer en héros, c'était bidon. Et la proposition de la psychosociologue Amy Cuddy d'être descendue en flèche sur la foi de récentes études. La rançon du succès ? Il se trouve que les postures de pouvoirs connaissent un engouement incroyable. Plus de 50 millions de vues de la conférence  TEDGlobal donnée en 2012 sur ce thème par la chercheuse américaine. Son message est des plus séduisants : il suffit de se comporter comme un.e gagnant.e pour en devenir un.e. Hier c'était le décodage gestuel de Joseph Messinger qui suscitait la controverse. Lui aussi a développé un principe de grille posturale pour rétablir la confiance en soi et se libérer du stress : la Programmation Neuro Gestuelle. Plus récemment c'est la Synergologie qui s'est attirée les foudres de plusieurs universitaires. Ces derniers qualifiant la discipline créée par Philippe Turchet de pseudo science. En fait, comme le rappelle Amy Cuddy sur sa page Linkedin, le scientifique devrait avoir un esprit expérimental et non litigieux. Or l'essentiel de la polémique autour de ses travaux porte sur des mesures de taux hormonaux suite à des modifications de positions du corps. Pour pratiquer depuis plus de 20 ans le coaching à l'oral, je peux vous assurer qu'il y a bien transformation du sujet quand celui-ci prend conscience que son dos lui permet d'avoir plus de présence. Elle lui est donnée par la verticalité qu'il peut déployer en se tenant droit, pieds bien ancrés au sol, regard sur l'auditoire, bras et mains en mouvements. Mieux, je constate que tous mes clients qui travaillent leur respiration diaphragmatique, via la sophrologie par exemple, gagnent en impact et confiance. De même il y a longtemps que j'ai observé combien des personnes raides physiquement se font  plus facilement casser lors d'interviews ou de débats.

Le duo gagnant corps & mental 

A contrario, une souplesse musculaire est toujours associée à une flexibilité mentale. J'en veux pour preuve mon intervention en media training donnée hier à Montpellier dans le cadre du premier Diplôme Universitaire d’Optimisation de la Performance en Football.  Les participants, des préparateurs physiques âgés entre 25 et 35 ans, avaient à gérer des questions particulièrement déstabilisantes sur le dopage. Outre qu'ils ont spontanément répondu avec éthique et rigueur, ils sont retombés plus facilement sur leurs pieds que des cadres d'entreprise en exercice de crise. Le duo corps & mental facteur d'augmentation positive ? J'ai tendance à le croire lorsque je compare leur métier avec le mien.  Si leur mission est de contribuer à de meilleures performances, la mienne est le gain en influence. Même si le moral est mis à mal, sur un stade ou face caméra une bonne forme physique permet de tenir jusqu'à la fin de la partie. Inversement, quand l'organisme est usé le mental peut prendre le relais et mobiliser nos ressources restantes. Qu'importe donc si deux minutes d'une posture de puissance suffisent pour voir la quantité de cortisol (hormone du stress) baisser dans notre sang et celle de la testostérone monter. Ce à quoi nous invitent Amy Cuddy et Joseph Messinger, c'est à développer la conscience de soi au niveau corporel. En pointant toutes les postures contraignantes qui entravent quotidiennement notre élan : chevilles croisées sous notre chaise, épaules voûtées en marchant, mâchoire serrée en rédigeant un post..., ils nous apprennent à faire du corps notre meilleur allié. Un pouvoir donné, grâce à eux, à tout le monde.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Octobre 2018

Il y a une dizaine de jours j'ai répondu à l'invitation de l'Association des étudiants et professionnels de Bobigny. Il s'agissait d'animer un atelier de formation* sur la construction de son personnage public. Je sais, ce thème est susceptible d'hérisser les poils de tous ceux pour qui il n'est pas question de jouer la comédie en prenant la parole. Ça tombe bien je pense la même chose. Simplement, partant de l'idée que nous sommes perçus tels que les autres nous représentent et non tels que nous sommes, nous devons réfléchir à l'image que nous souhaitons véhiculer. Dit autrement, autant porter avec authenticité notre masque social. Ce paradoxe, la chanteuse Chris l'a évoqué de façon lumineuse dans l'émission Boomerang sur France Inter le 22 mai dernier. Pour elle : " Le personnage de scène c'est soi. Le soi que l'on choisit. "

Durant trois heures, j'ai donc rappelé plusieurs techniques de communic'acteurs afin de mettre le meilleur de soi au service d'un message. Des trucs issus de mon expérience dans l'audiovisuel, valables en entretien d'embauche comme lors d'une présentation client. Sachant que la première impression que nous donnons se produit en moins de huit secondes, mon conseil n°1 est de s'appuyer sur les gestes et expressions de visage pour cultiver une communication interpersonnelle de qualité. À l'image de ce que nous enseigne la sophrologie, il est important d'être à l'écoute de son corps pour être davantage présent aux autres. Le secret ?  Se ménager une part d'auto-observation dans l'action. Elle permet de s'ajuster aux réactions de l'auditoire. Pour citer Stéphane André, il s'agit à chaque fois d'un " RDV " avec nous-même. Il se traduit par un Regard affirmé qui crée du lien avec le public (oui je sais, ce n'est pas évident suivant la culture dont nous sommes issus), un Dos tonique et droit qui nous permet de gagner en verticalité (donc en présence) et une Voix qui porte (est-elle dans les aigus lorsque je suis stressé.e ? Conserve-t-elle toute sa puissance en fin de phrase?)

Pour cela, travailler sa respiration et sa posture avant d'entrer sur " scène " s'avère incontournable. Que nous ayons à nous exprimer debout ou assis. Prenez par exemple  l’ancrage de la botte. Une thématique chère à feu Joseph Messinger. Zone la plus éloignée de notre cerveau, les pieds n'en font parfois qu'à leur... tête au grès des émotions qui nous traversent. D'où l'importance de les avoir bien au sol pour y évacuer notre stress et se connecter à la confiance. À défaut, ils trahiront notre manque d'assurance. Il suffit pour s'en convaincre de regarder de quelle manière les chevilles d'un élève se réfugient sous sa chaise durant une interrogation surprise. Ce dernier point fut l’objet d’une séquence particulièrement interactive lors de mon intervention pour l'AEPB. D'autant plus animée qu'elle illustrait les travaux d'Albert Mehrabian sur le primat du non verbal à l'oral. Ce que nous disons compte seulement pour 7 % de ce qui impacte le public. De quoi animer un prochain atelier, dédié cette fois à la construction du message. Il importe en effet de réussir à ce que dans le peu qui marque les esprits, se retrouve 100 % de ce que nous voulons faire passer.

*Merci à Dounia Hannach d’en avoir réalisé les captations vidéo. 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Juillet 2018

lenouveleconomiste.fr publie ce jour un article qui montre bien l'évolution du métier de coach en prise de parole. Même si plusieurs concurrents sont cités, j'en fais volontiers écho sur ce blog tant le lecteur peut en retirer de précieux enseignements. Je citerai entre autres recommandations : arrêter de se mettre une pression excessive par peur de mal faire, trop d'informations dans une présentation tue l'attention ou encore qu'une parole partagée c'est d'abord une vision. L'avis de Franz Hozer, psychiatre au CHU du Kremlin-Bicêtre, est également à prendre en compte. Pour lui il y a nécessité de se confronter à ce qui nous fait peur afin de s'y habituer et de réduire notre angoisse jusqu'à la faire disparaître. Proposer du coaching à l'oral demande donc d'avoir une légitimité issue du théâtre ou de l'audiovisuel, mais également d'autres expertises. Celle apportée par une certification en coaching en est une. Elle permet de gérer la peur de parler en public avec des outils allant de la respiration cardiaque à des exercices inspirés des TCC (thérapies cognitivos comportementales). Une expérience du storytelling est également précieuse. Prendre la parole devant des clients ou lors d'une convention, c'est devenir un personnage public. Cela demande d'incarner un récit personnel ou d'entreprise afin de gagner en impact. Une réflexion sur les valeurs que vous partagez avec votre auditoire développera votre confiance autant que votre légitimité.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Ma pratique, #Formation prise de parole

Repost0

Publié le 31 Juillet 2017

C'est un truc bien connu pour réussir ses oraux d'examens. Écouter de la musique classique déstresse avant de prendre la parole. Selon des études récentes cela permettrait même de mieux apprendre. Je vous invite à en faire l'expérience lors de nos stages de rentrée à Lunel-Viel. Le 24 août Patrick FICHERA, sophrologue RNCP, vous propose une journée de préparation mentale à l'oral. Je vous donne RDV le lendemain avec mon stage Intervenir en public avec aisance. À l'occasion du double anniversaire de la Boîte aux Images et du festival Un piano sous les arbres, pour chaque inscription à l'une de ces deux formations, des places pour le concert du soir vous seront offertes. De quoi partir se former comme on part en vacances. D'ici là, ce blog se met au ralenti. Non sans republier certains de mes récents articles et vous réserver un ou deux posts inédits.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Juin 2017

La semaine dernière dans Quotidien, Yann Barthès se moquait gentiment de la façon dont François Baroin illustre ses propos. Quelle erreur. De ses années passées à Europe 1, le maire de Troyes a gardé le sens de la métaphore et il a bien raison. Lors d'une prise de parole ou d'une interview, maintenir l'attention du public reste l'objectif n°1. Adapter son discours à son auditoire et trouver les images qui parleront au plus grand nombre y contribue grandement. Ce n'est pas pour rien qu'en journalisme écrire c'est décrire. Les neurosciences nous le confirment. Une pensée sensorielle donne plus d'impact à un message. Faire concret renforcera toujours votre démonstration. Et, puisque j'exerce sous l'enseigne de la Boîte aux Images, voici quelques unes des raisons qui me font penser que parler imagé reste l'un des meilleurs moyens de devenir un bon client des médias :

  • Vous allez droit au but. Par comparaison avec une longue démonstration, parler par images mentales permet une compréhension plus rapide et universelle.
  • Vous augmentez la mémorisation de vos messages. L'aspect créatif de vos propos sollicite le cerveau droit. Associé aux émotions, ce dernier enregistre plus facilement un discours qui lui... parle.
  • Vous rendez captivantes vos interventions. En recourant au cerveau gauche pour l'analyse de vos paroles et au cerveau droit pour leur mémorisation, votre auditoire est plus attentif. Le temps passe plus vite.
  • Vous impliquez ceux qui vous écoutent en créant de l'interactivité. Chacun sollicite son imaginaire afin de visualiser vos propos.
  • Vous renforcez l'adhésion. Après avoir créé sa propre représentation, votre public la fait sienne. Il en est de même avec votre raisonnement.
  • Vous marquez les esprits et révélez une personne inspirante. Par un style qui sort des sentiers battus en jouant notamment sur les sensations. 
  • Vous favorisez la reprise presse de votre message. C'est le principe de la petite phrase, dense sur le fond, imagée dans la forme.

Voilà, à vous de jouer à présent. Couplé à une communication non verbale authentique, cet apprentissage des mots qui touchent devrait faire de vous un(e) communic'acteur /trice recherché(e). Donner la parole aux images c'est jouer d'un registre qui, pour reprendre les mots de Voltaire  " touche le coeur et marque la raison ".  

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Juin 2017

Formation en ligne communication non verbale lecture du langage corporel

Depuis que j'exerce comme coach en prise de parole, j'en ai vu des gestes mécaniques. Or seule l'authenticité permet d'être inspirant. En témoigner m'avait motivé à enregistrer pour Elephorm une formation en ligne sur le langage corporel. C'est dans ce même esprit que j'ai conçu mon dernier stage. Dédié aux fondamentaux de la communication non verbale, il se décline également en ateliers interactifs et conférences. Ludique dans le ton avec de nombreuses photos et vidéos d'actualité (dont beaucoup à retrouver sur ce blog), son contenu n'en reste pas moins rigoureux. C'est en effet près de 20 ans d'observations et de lectures que je synthétise dans cette nouvelle offre. En comptant bien sûr mes cours en Synergologie et Programmation Neuro Gestuelle. Sessions auxquelles je dois associer l'apport de l'Analyse Morpho Gestuelle de Jean-Pierre VEYRAT. Car plus encore que les travaux de Joseph MESSINGER ou Philippe TURCHET, l'AMG, avec sa grille de lecture proche de l'écriture TV, a été immédiatement opérationnelle dans mon quotidien de media trainer. Certes, des différences existent entre ces trois disciplines sur le plan méthodologique. Reste qu'un point commun les relie. Celui de faire du langage corporel l'une des clés de l'intelligence relationnelle. De quoi gagner en impact et crédibilité en prise de parole en public comme en interview.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Novembre 2016

" La formation à la prise de parole est surtout une question d'exploration personnelle. Il s'agit d'un voyage pour se comprendre soi-même, se faire comprendre et comprendre les autres. " Les mots justes de Stéphane de Freitas, réalisateur du documentaire " A voix haute ", pour évoquer un carrefour structural. Son film  raconte l'aventure d'un groupe de jeunes qui ont décidé de changer leur destin en participant à un concours d'éloquence. Rien de mieux en effet que d'apprendre à s'exprimer en public pour développer son intelligence relationnelle. Je vous invite vivement à voir ou à revoir ce film en replay. Il est formidable et contient tout ce à quoi je crois en tant que coach à l'oral. Beaucoup de ceux qui exercent mon métier s'y reconnaîtront. Après tout, notre vocation n'est-elle pas de révéler les talents de nos clients ?

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir, #Formation prise de parole

Repost0

Publié le 11 Novembre 2016

Clin d'oeil des mises en ligne, c'est aujourd'hui 11 novembre que vous pouvez retrouver sur SFC Invest, la Chaîne des entrepreneurs, mon témoignage en tant que coach en prise de parole. Le jour d'hommage national à nos poilus, pour parler d'un exercice en public où nous devons souvent nous...    " mettre à poil " psychologiquement. Enregistré depuis les locaux de l'Institut Méditerranéen de Communication Emotionnelle en Petite Camargue, cet entretien avec Mathieu Maréchal est l'occasion de rappeler plusieurs conseils de base pour ête à l'aise à l'oral. J'y évoque notamment la Sophrologie. Un excellent moyen de rendre son mental disponible et de gagner en présence.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Formation prise de parole, #Sophrologie, #Média training

Repost0