communication non verbale

Publié le 2 Mai 2020

La verticalité n'est pas donnée à tous les présidents

Dans la formation à la prise de parole que je viens de mettre en ligne figure un passage sur le rôle du dos. Stéphane André en a fait l'un de ses trois piliers pour réussir une conférence. Debout ou assis, lorsque nous nous tenons bien droit il souligne la verticalité. Soit l'un des marqueurs universels du charisme. Pour la personne qui s'exprime cela permet de déployer sa colonne d’air et de porter haut le regard. En illustration j'ai choisi une photo du général de Gaulle lors de son appel à la résistance en 1940. Par comparaison, la prestation du premier mai d'Emmanuel Macron prouve que tous les présidents ne sont pas égaux dans la maîtrise de leur langage corporel. La vidéo postée sur Twitter hier matin montre un locataire de l'Elysée dont les pieds ne sont guère ancrés au sol. Les amateurs de Synergologie reconnaîtront plusieurs éléfactions dont un ancien maire de Paris corrézien était coutumier. François Mitterrand avait somme toute raison lorsqu'il déclarait être le dernier grand président. Du point de vue de la verticalité aucun de ses successeurs n'a été sur ce point à sa... hauteur. Jacques Chirac se réhaussait régulièrement lors de ses interventions publiques quand il ne trépignait pas sous la table. Nicolas Sarkozy ne tenait pas en place et François Hollande dans sa normalité avait conservé son côté culbuto, oscillant de... gauche à droite lors de ses déclarations officielles. Étonnant de constater qu'au sommet de l'Etat ne soient pas respectées des règles posturales de bases. Elles contribuent pourtant à augmenter durablement confiance et autorité aux yeux du public.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Février 2020

Une fois de plus excellente analyse de Victor Ferry à découvrir sur sa chaîne Youtube. En plus d'être un pédagogue hors-pair, ce chercheur et formateur en rhétorique éclaire le débat public par ses analyses critiques. Il invite d'ailleurs ses soixante mille abonnés à prendre soin de leur esprit en pratiquant à leur tour l'art du discours. Voilà qui me rappelle mon projet initial en démarrant ce blog et en animant mes premiers cours au CELSA il y a une quinzaine d'année. C'est donc avec une forme de complicité intellectuelle que je reviens ici sur son dernier décryptage. Selon Victor Ferry, Juan Branco "fait corps" avec le combat de son client. Effectivement, je note combien dans cette vidéo l'avocat des gilets jaunes se trouve en mauvaise posture face à Appoline de Malherbe. Au point que son corps ne... plaide guère en sa faveur au moment où la journaliste de BFM lui pose la question qui tue. Son dos est penché, légèrement de 3/4. Ses pieds sont croisés, chevilles en scoubidou. Or sans appui sur la barre en métal de la chaise, pas de verticalité. Cette dernière est pourtant précieuse à l'oral afin de donner présence physique et inspiration via la colonne d'air.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Septembre 2019

Ancrage de l'avant-bras gauche : la vigilance est de mise

C'est un clin d’œil de l’actualité comme je les aime. En début de week-end le fil d'info sur mon smartphone annonçait la démission de l'assistance personnelle de Donald Trump.  En cause, ses confidences non officielles à des journalistes concernant la famille du président. Si Madeleine Westerhout avait lu mon blog ou suivi l'une de mes formations au porte-parolat, elle saurait que le "Off " n'existe pas avec la presse ;-) Plus sérieusement, c'est la photo d'illustration de cette brève qui a attiré mon attention. Elle nous montre la collaboratrice du président américain main droite posée ventralement (devant) sur l'avant-bras gauche, légèrement au dessus du poignet. Siège symbolique des moyens défensifs naturels du corps, l’avant-bras gauche du droitier est son bouclier en Programmation Neuro Gestuelle. Il s'agit d'un ancrage appartenant à la famille des refrains gestuels alternatifs. D'après Joseph Messinger l’ancrage de la main sur une autre partie du corps est un geste de protection symbolique contre "une insécurité réelle ou supposée, un sentiment d’instabilité ou un besoin de se protéger d’une agression verbale ". Son principe est simple. Les mains s’accrochent à une partie névralgique du corps en fonction de la situation vécue : cheville, genoux, poignet, avant-bras, coude, biceps, nuque, etc.  Un code gestuel réactionnel si courant qu’on le remarque rarement. Il nous informe pourtant en temps réel sur les fluctuations de notre climat mental et sur celui de nos interlocuteurs.  L'image choisie ici est d'autant plus pertinente qu'elle décrit une personne selon le créateur de la PNG :  " préparant déjà sa défense avant même que vous n’ayez ouvert les hostilités. " En media training, lors d'un passage TV l’ancrage du poignet gauche (associé à l'impulsivité) est un point d'attention. Car il augmente chez un sujet la vulnérabilité de ses émotions et diminue ses chances de convaincre. Vous souhaitez en apprendre d'avantage sur le vocabulaire psycho anatomique ? Je vous invite à découvrir mon offre d'ateliers et de formations sur mesure en communication non verbale en partenariat avec l'Ecole des Gestes.

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Août 2019

C'est la rentrée ! Et si vous en profitiez pour découvrir Arc-En-Ciel DISC® ? Utilisée en recrutement, vente et management, cette méthode développée par le français Patrice FABART donne de précieuses clés pour mieux se connaître, être plus convaincant et également communiquer avec des personnalités difficiles. Suivre une formation à cet outil constitue un excellent moyen d'identifier son style et celui de ses interlocuteurs lors d'une prise de parole en public ou d'une interview. Il repose sur quatre comportements de base : Dominant, Influent, Stable, Conforme, présents en chacun d'entre nous à des intensités différentes et définis par le psychologue américain William MARSTON. Un atelier incentive de 2 heures vous donnera de façon ludique les moyens d'en retrouver les correspondances dans la communication non verbale ainsi que dans la construction du discours de chaque individu. Pour ceux qui veulent aller plus loin concernant la compréhension de ce langage des couleurs, une session d'une journée vous permettra de vous familiariser également avec les préférences de Carl JUNG et les motivations d'Eduard SPRANGER. Intégrées dans le questionnaire des profils (individuels ou collectifs) Arc-En-Ciel DISC, elles contribuent à cerner vos talents en entreprise, votre vision du monde, vos ressources émotionnelles, vos motivations... Indispensable si vous vous interrogez sur votre prochain job.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Août 2019

Été oblige, je repartage une idée de livre à emmener avec vous en vacances ou au travail. En le parcourant vous allez apprendre à mieux communiquer et à vous connaître. Avec en prime le sourire aux lèvres. À sa sortie en mai 2019 j'ai beaucoup parlé lors de mes formations en prise de parole de La Stratégie du Camélon. J'ai eu un vrai coup de cœur pour ce livre de fond au ton si décontracté signé Elodie Mielczareck. En voici une courte vidéo de présentation. Orienté intelligence relationnelle, vous trouverez dans ce manuel des conseils pour mieux gérer un conflit ou savoir négocier. Et bien sûr gagner en impact à l'oral en communicant de façon ajustée en fonction du profil de l'auditoire. Sur ce point, le principe des 4 sémiotypes développé par l'auteure n'est pas sans rappeler la méthode AEC DISC des couleurs. Une invitation à identifier son fonctionnement et celui de ses interlocuteurs afin d'optimiser sa communication interpersonnelle. Les tableaux récapitulatifs en fin d'ouvrage sont particulièrement utiles. En bonus figure un savoureux " détecteur de connards ". Indispensable si vous avez à gérer des personnes toxiques. 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Juin 2019

langage corporel Isabelle Huppert Synergologie communication non verbale décryptage

Vous allez croire que j'ai entamé une série sur les micro-démangeaisons. Ainsi après Edouard PhilippeAlain Finkielkraut et Gabriel Attal, voici le tour d'Isabelle Huppert de voir son comportement face caméras passé à la loupe. Invitée lundi soir sur le plateau de C à vous, l'actrice a paru agacée par la comptabilité que tenait Anne-Elisabeth Lemoine concernant sa filmographie. Gala allant même jusqu'à parler d'un recadrage de l'animatrice de France 5. Qu'en est-il sur le plan de son langage corporel ? Après un " Oh non " entendu hors champ, l'actrice de Greta apparaît à 0.09 se grattant l'oreille droite, tête inclinée dans la même direction, les yeux tournés vers la gauche. Soit trois items traduisant son état interne lorsqu'elle revient dans le cadre. Le premier pourrait laisser penser que ce qu'elle entend la dérange et qu'elle cherche à se débarrasser machinalement des paroles prononcées. Le second est un indice fréquent de prise de distance commandé par le cerveau gauche. Enfin le troisième est associé à la recherche de souvenirs, ce qui est congruent avec la situation. Ajoutez le fait qu'Isabelle Huppert poursuit par une mise en arrière de ses cheveux de la main droite (0.11), doublé d'un rehaussement du buste, et vous constaterez que l'énervement pointe son nez. D'autant que son épaule gauche, siège symbolique de la féminité selon Joseph Messinger se relève subrepticement (0.12) lorsqu'elle répond " Vous êtes très mauvaise en calcul ". La moquerie n'est pas loin. À moins qu'il ne s'agisse de l'intention archaïque et inconsciente de vouloir lever la main ?  Bien sûr tout ceci peut s'apparenter à des élucubrations aux yeux d'un esprit cartésien. D'ailleurs les polémiques sont vives sur le net concernant la Synergologie à laquelle je me réfère principalement ici. Pour autant, la communication non verbale a de quoi nous mettre la puce à l'oreille pour peu que, comme dans cette émission, nous soyons attentifs à l'impact de nos propos sur nos interlocuteurs. Ce n'est pas la moindre des qualités en matière d'intelligence sociale.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Décryptage, #Communication non verbale

Repost0

Publié le 10 Juin 2019

Allez, en raison du weekend de Pentecôte je reviens sur mon précédent post. Ou plutôt je le complète. Car il n'y a pas que chez un philosophe que les micro-expressions sont amusantes à observer. Chez les politiques il est plaisant de les repérer et de les croiser avec ce qu'ils disent. Tenez, prenez cette interview de Gabriel Attal. Au micro de RMC le jeune ministre en donne à voir trois belles illustrations. À (0.08) d'abord sur " Il y a eu un certain nombre de tribunes " la langue sort rapidement à droite. Cela est très souvent associé à une critique ou à une attaque personnelle. En twittant " Ah mince, tout ça pour ça... " Philippe Moreau Chevrolet a bien cerné l'état d'esprit du secrétaire d'Etat à l'égard des maires qui se rallient à Emmanuel Macron. Arrêtez à (0.44) ensuite. Vous constaterez une magnifique bouche en huître, lèvres pincées à l'intérieur. Micro-expression du fautif ou de celui qui ferait mieux de se taire elle vient ici en réaction aux propos d'Appoline de Malherbe qui relative le nombre de premiers magistrats qui rejoignent le PR. Enfin à (1.19), une courte sortie de langue centrale au moment d'évoquer le Front National souligne la difficulté qu'apporte la présence de ce parti dans le jeu électoral local.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Juin 2019

" La forme c'est le fond qui remonte à la surface " écrivait Victor Hugo dans son journal. Une formule que j'aime utiliser en introduction de mes formations en communication non verbale. Après tout, les micro-démangeaisons ne sont rien d'autre que la traduction cutanée des pensées contradictoires qui nous animent. C'est l'un des enseignements qui me reste des weekends passés à me former en Synergologie il y a maintenant plus de dix ans. En visionnant sur YouTube ce pas/sage de Finkielkraut dans C à vous, je me dis que percevoir une micro expression c'est comme entendre un jeu de mots. Parfois on passe à côté. Je vous propose à titre d'exemple de revenir sur trois items qui en moins d'une minute attirent l'attention sur l'inconfort du philosophe. Au moment où pour mémoire il précise l'objet initial de son interview sur CNews (1.44), l'écrivain se caresse subrepticement l'oreille gauche tout en appuyant dessus. Signe qu'il ne veut pas réentendre mentalement la question posée la veille par Sonia Mabrouk ? Quelques secondes plus tard, après avoir rappelé qu'il avait été interrogé à brûle-pourpoint sur la Coupe du monde féminine, l'invité d'Anne-Elisabeth Lemoine fait rapidement mine de se moucher (2.01) avec son index gauche. Sachant que le nez symbolise pour les synergologues l’image que l’on a de soi et la base des narines ce qu’on ne sent pas, il est amusant d'y voir un intellectuel qui à posteriori n'a pas senti ses propos.

La difficulté nous fait tirer la langue

Et, me direz-vous, la sortie de langue d'Alain  Finkielkraut (1.55) lorsqu'il évoque l'américanisation de la société française ? En fait je voulais la comparer à celle visible (2.30) au moment où il souhaite bonne chance aux onze joueuses de l'équipe de France. Dans les deux cas ses propos sont sensibles, la polémique se tient en embuscade. Logique alors de retrouver chez ce septuagénaire les réflexes d'un enfant devant une difficulté. L'expression est connue. Lorsque nous devons effectuer une action pas facile, il est courant de dire que cela nous fait " tirer la langue ". J'arrête là le décryptage. Ce qui suit étant plus fluide tant sur le plan verbal que corporel. Avec de nombreux gestes figuratifs, traduction d'une pensée analytique qui retrouve son terrain de prédilection. Habitué des buzz médiatiques, Alain Finkielkraut pourrait être un excellent sujet d'étude pour les disciples de Philippe Turchet. Sur le thème de l'infiniment petit... grattage mais de l'infiniment grand signifié, l'analyse de sa gestuelle sur un plateau TV aurait de quoi nourrir un mémoire de fin de parcours en Synergologie. C'est comme si les débordements émotionnels de celui qui fut élu à l'Académie française au fauteuil de Félicien Marceau avait  inspiré son prédécesseur lorsqu'il écrivait : " On ne devient pas un autre homme. Mais en nous et autour de nous, tout change. "

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Décryptage, #Communication non verbale

Repost0

Publié le 8 Mai 2019

Merci à Marianne Schmid Mast pour son récent article de blog sur l'importance du comportement non verbal. Albert Merhabian doit effectivement se retourner dans son rocking-chair de retraité quand on voit combien sont mis à toutes les sauces les résultats de ses travaux. Néanmoins, la notion des 93 % qui ne sont pas liés aux contenu du discours dans nos interactions, reste un bon moyen de prendre conscience de l'importance de la forme sur le fond. C'est pour cette raison que dans un Quizz pédagogique sur mon site je propose cette donnée comme une possible bonne réponse.

Pas de formation unique

Je remarque que cette professeure de comportement organisationnel à la HEC de l’Université de Lausanne ne fait référence à aucune "école" concernant sa formation comme experte en communication non verbale. Est-ce parce qu'en Suisse, comme en France, hormis les travaux d'universitaires tels que ceux de Guy Barrier, le reste n'est que littérature ? En tant que coach en communication interpersonnelle et media trainer je me suis formé auprès de trois grands noms du comportement observable : Philippe Turchet pour la Synergologie, Joseph Messinger pour la Programmation Neuro Gestuelle et Jean-Pierre Veyrat pour le Body Speaking.

Psychologie des profondeurs   

De ces enseignements j'en ai tiré la conclusion comme l'auteure que l'on ne peut parler de dictionnaire universel des gestes tant le contexte prime. À ceci près que les multiples informations données par la gestuelle et les postures me ramènent sans cesse aux pionniers de la psychologie des profondeurs. Introversion/extraversion, soumission/domination, intuition/raisonnement... Nos modes de fonctionnement et motivations tels que définis par Jung et Marston par exemple, se dévoilent à qui sait les observer. J'en ai d'ailleurs fait la trame de ma méthode CIBLES à l'oral. Ainsi, en plus de permettre une lecture plus fine des intentions de nos interlocuteurs, la prise en compte du non verbal permet de mieux nous connaître pour donner à voir une image impactante qui nous ressemble. 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Mai 2019

 

C'est nouveau, depuis les pages supports pédagogiques de mon site vous pouvez testez vos connaissances en ligne avec mes Quizz express. Si vous avez perdu votre mot de passe, redemandez-le moi par mail en indiquant la date de votre dernier stage ou training (prise de parole, communication de crise, communication relationnelle...). En ce moment un questionnaire pour vous auto-évaluer en communication non verbale est en accès libre.

Voir les commentaires

Repost0