au fil de l'actu

Publié le 1 Juin 2016

Merci au service d'alerte de MYTF1 NEWS. Sans lui je serai passé à côté de cette pépite signée LCI. Mercredi 1er juin, Boris Cyrulnik était l'invité d'Audrey Crespo-Mara. À l'occasion de la sortie de son nouveau livre Ivres paradis, bonheurs héroïques (éd. Odile Jacob), le psychiatre et psychanalyse a accepté de passer au crible le discours de nos principaux leaders politiques. Après l'arrêt sur image, voici l'arrêt sur parole. Florilège : Jean-Luc Mélanchon : "Il fait son public sur une brutalité verbale. C'est des coups de poings, c'est pas un raisonnement." François Hollande : "Quand il est président il n'a pas d'affect." Manuel Valls : "Au point de vue diplomatie je ne sais pas s'il est très habile." Alain Juppé : "Authentique et déterminé." Emmanuel Macron : "Il sait ce qu'il faut faire pour obtenir ce qu'il veut." Nicolas Sarkozy : "Il sait s'adapter à condition qu'on argumente." Marine Le Pen : "Elle récite. On ne sait pas ce qu'elle pense. Tous les langages totalitaires ne parlent que par slogans."

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu

Repost0

Publié le 22 Janvier 2016

L’ethnopsychiatre Tobie Nathan confiait il y a peu dans une interview radio que participer à une émission télé le vide de son énergie. Et le chroniqueur de Psychologie d'évoquer l'un de ses professeurs pour qui une prise de parole en public équivalait à une psychanalyse, tant il faut se dévoiler pour convaincre. La sincérité serait justement l'une des qualités qui différencient les candidats du Front National, selon un auditeur de France-Inter interrogé au lendemain des dernières régionales. De mon côté, à commencer par Florian Philippot, il y a longtemps que je déclare à qui veut l'entendre que le FN est un fournisseur officiel de " bons clients " pour les médias. C'est là tout le paradoxe des communic'acteurs, proche de celui des comédiens : il est possible de se construire un personnage (public) avec authenticité. Le récent passage de Jean-François Copé chez Marc-Olivier Fogiel dans l'émission " Le Divan " en témoigne. Après dix-huit mois de silence, son retour médiatique mâtiné de storytelling est une réussite. En 2002, faute d'avoir accepté de s’asseoir sur le canapé rouge de Michel Drucker, Lionel Jospin a peut-être perdu l'occasion de montrer un visage plus humain que celui de l'austère qui se marre. Ce qui aurait pu lui apporter les quelques centaines de milliers de voix qui lui ont manqué au soir du premier tour de l’élection présidentielle. Quatorze ans plus tard, son lointain successeur et ancien conseiller com' ne s'y est pas trompé. Participer à " On n'est pas couché ", a donné à Manuel Valls l'opportunité de tisser un lien supplémentaire avec les français. Avec 2.1 millions de téléspectateurs, soit la meilleure audience de la saison, le public semble avoir apprécié l'initiative du locataire de Matignon. Les programmes de divertissement où découvrir la face cachée de l'invité sert de ligne éditoriale ont donc un bel avenir devant eux. Notre personnel politique est particulièrement friand de ces RDV cathodiques qui le placent sur le divan de la scène. D'ailleurs, les lignes ne cessent de bouger dans le PAF. Après Laurence Ferrari qui connaît une seconde vie à la tête d'un talk-show sur D8, c'est Samuel Etienne, ex titulaire du "12/13", qui va animer "Questions pour un champion." À quand Laurence Boccolini pour présenter les débats lors des primaires des Républicains ou du PS façon le " Maillon faible " ? Mais attention, en psychopolitique comme en télévision, un transfert mal géré peut s'avérer couteux. France 3 a ainsi déboursé plus d'un million d'euros afin d'indemniser Julien Lepers après l'avoir évincé de sa grille. L'adition pour la démocratie pourrait également être salée en 2017. Marine Le Pen qui rafle souvent la mise en matière d'audimat, pourrait faire un carton électoral via ces nouveaux formats TV aménagés pour d'autres. La raison ? Sa haine viscérale des partis traditionnels qui sonne toujours juste par rapport à des élus professionnels qui peinent à faire vrai. Il est grand temps d'enseigner les principes de la contagion émotionnelle à Sciences Po.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu

Repost0

Publié le 7 Octobre 2015

C'était mission impossible mais il l'a fait. À partir du cas du DRH d'Air France, Raphael Enthoven a expliqué sur Europe 1 le principe du bouc émissaire selon René Girard en moins de 3 minutes. À quand une ITW du neuropsychiatre Jean-Michel Oughourlian, vieux complice de l’anthropologue, sur le rôle déclencheur de la télévision dans l’activation des neurones miroirs ? Comme nous le rappelle le chroniqueur philosophe : " les foules sont folles. " Il est donc probable que de telles violences en milieu professionnel se reproduiront en France ou de part le monde. Notamment en raison d'images diffusées en continu et sans aucune distance comme à leur habitude, par la plupart des chaînes d'info. La contagion émotionnelle est l'un des ressorts du désir mimétique. Elle demanderait à être prise en compte par les patrons de télé, médias de masse par excellence, avant d'activer chez des esprits fragilisés ou rendus à bout, les mêmes comportements latents que ceux montrés dans leurs JT.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu, #Lire - voir

Repost0

Publié le 15 Septembre 2015

Claire Chazal : après son éviction du 20h de TF1, les bras lui en tombent en direct

Bien sûr qu’il y avait quelque chose d'émouvant à regarder Claire CHAZAL pour son dernier 20h00. Pensez, 24 ans que cela durait. Tous les dimanches soir nous retrouvions la même voix rassurante. Les mêmes infos en mode papier glacé. Tant de routine était devenue du pain béni pour le mode automatique de notre cerveau. Ensuite, cette éviction nous rappelle que se sont les chaînes qui font les stars de l'info. L'inverse étant plus rare. Attention aussi, mesdames et messieurs les jeunes journalistes, à ne pas vous confondre dans le reflet des personnalités que vous interrogez. J'arrête là mes réflexions d'ancien combattant du petit écran. Ce qui a retenu mon attention dans l'ultime prestation de Claire CHAZAL, c'est un élément de sa posture. Et plus précisément au niveau de ses bras. Pour être honnête c'est Patrick FICHERA, trésorier de l'Institut Méditerranéen de Communication Emotionnelle et par ailleurs élève en 2ème année de sophrologie, qui m'en a fait la remarque lundi. À 1,22 sur la vidéo, la présentatrice vedette ayant fait debout ses adieux à son public, elle souhaite le meilleur à celle qui lui succède puis, tout à coup, les bras lui en tombent littéralement. Quand on sait combien les membres supérieurs symbolisent l'initiative et l'action en Programmation Neuro Gestuelle, il y a de quoi comprendre qu'à ce moment là, après avoir beaucoup pris sur elle durant le journal qu'elle a présenté, Claire CHAZAL se vide soudain de toute énergie. Languefrançaise.net parlant pour définir l'expression Les bras lui en tombent de " surprise mêlée de dépit." Il ne reste plus qu'à souhaiter qu'une rédaction tende la main à l'ex reine des JT du Week-End sur TF1, pour qu'elle puisse passer du statut de femme tronc devenue Vénus de Milo, à celui de Phénix de l'info qui renait de ses cendres.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Septembre 2015

Poids des mots déplacés et choc émotionnel : le zéro pointé de Rachida Dati

C'est un rappel opportun aux fondamentaux de l'interview en situation sensible que cet article d'Anne-Claire Ruel. Un post dans lequel la spécialiste en communication revient sur le passage où Rachida Tati est interrogée sur ses relations avec Engie (ex-GDF Suez), lors du numéro de rentrée de Cash Investigation. En trois points, nous retrouvons ce qu'il faut toujours garder à l'esprit en présence d'un journaliste pugnace et d'une caméra qui tourne. Est-ce le " choc émotionnel " qui a fait perdre à l'ancienne garde des Sceaux son savoir faire de communic'actrice ? La députée européenne mérite un zéro pointé, tant son image publique ressort dégradée de cette séquence. D'autant que les réseaux sociaux ont largement contribué à populariser ses propos déplacés à l'encontre d'Elise Lucet. Dommage, en étant maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati bénéficiait d'un excellent pense bête. Celui selon lequel il faut en certaines situations médiatiques, savoir tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de parler...

PS : oui, sur la capture d'écran c'est bien Philippe de Villiers dans les couloirs du parlement européen qui se marre devant la mise sur le gril de sa consœur parlementaire.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu, #Média training

Repost0

Publié le 23 Juin 2015

C'est à se demander si le patron des Républicains n'a pas décidé de reprendre volontairement le registre préféré de Jean-Marie Le Pen, celui de la provoc permanente, pour ramener à lui des voix FN. Sa comparaison entre migrants et fuite d'eau est en tout cas l'analogie de trop. La goutte d'eau qui fait déborder le vase de la tolérance aux techniques de marketing politique. Prononcée sur le ton de l'humour, elle ne sert pas l'ancien président de la République. Il serait grand temps que Nicolas Sarkozy tourne les talonnettes à des formules dont la charge émotionnelle ne cesse de raviver les réflexes les plus primaires de notre cerveau reptilien. Un leader ça fait grandir que je sache. Ce n'est pas là pour rabaisser indéfiniment le niveau du débat. Je suis d'autant plus remonté que j'ai passé ma journée d'hier au sein d'une ONG dont l'une des missions est de se battre en faveur des réfugiés politiques et déplacés climatiques. Bref, ce soir je rêve d'un candidat à l'Elysée responsable, qui s'écrierait : " casse toi pauvre com' ." Mais, vu l'heure, j'ai bien conscience d'être en plein songe d'une nuit d'été.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu

Repost0

Publié le 20 Mai 2015

Les finalistes du Tremplin Prépabac sur la terrasse des Éditions Hatier à Paris. À gauche sur la photo, Marine LO IACONO lauréate 2015
Les finalistes du Tremplin Prépabac sur la terrasse des Éditions Hatier à Paris. À gauche sur la photo, Marine LO IACONO lauréate 2015

Ça y est, les délibérations sont terminées. Ce fut encore plus difficile que l'année dernière de départager les finalistes du Tremplin Prépabac. Les dix projets professionnels présentés étaient il est vrai tous portés par une solide passion. À l'image de celle de Marine LO IACONO, élève de terminale S à Forbach, pour les nombres premiers. Faut dire que la lauréate 2015 donnait déjà des cours de math à sa classe lorsqu'elle était en... 5ème. Aujourd'hui, elle en est à avoir créé une application de codage pour SMS des plus ingénieuses. Qu'il s'agisse de devenir peintre muraliste, pilote de ligne, médecin urgentiste, critique cinéma, compositeur de musique pour l'image..., les candidats ont particulièrement assuré au cours de leur présentation. J'y suis bien sûr sensible en tant que coach à l'oral. Pourtant, c'est un autre aspect de cette journée qui m'a marqué. Le fait que ces lycéens débordent d'idées pour contribuer à un monde plus solidaire. C'est du coup pour moi un privilège que de participer à ce jury initié par les Éditions Hatier. J'allais oublier, sur le chemin qui me ramenait au métro j'ai croisé deux candidats : Elie TOUITOU et Eva TEILLARD. L'un veut faire médecine afin de lutter contre l'inégalité de soins dans le monde, l'autre devenir vétérinaire spécialisée dans la faune sauvage. Tous deux m'ont confié qu'au final, cette prise de parole en public leur a permis de tester leur motivation. Ce qui leur vaut de repartir à mes yeux, avec bien plus encore qu'une bourse de 5 000 €. Car posséder le mental de gagnant qui permet de se réaliser après le bac, ça n'a pas de prix.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu

Repost0

Publié le 11 Mars 2015

En un dessin, voici la téléréalité habillée pour le reste de l'hiver par Martin Vidberg.

En un dessin, voici la téléréalité habillée pour le reste de l'hiver par Martin Vidberg.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir, #Au fil de l'actu

Repost0

Publié le 11 Mars 2015

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu

Repost0

Publié le 20 Janvier 2015

TRAITEMENT DE L'INFO PAR LES JT : LE COUP DE GUEULE DE BRUNO MASURE

Dans un post publié le 8 janvier au soir, je dénonçais la facilité dans laquelle patrons de chaînes et public tombent en matière de diffusion d'images d'actions terroristes. Le coup de gueule ce jour de Bruno MASURE, me conforte dans ma vision de la couverture de la tuerie de Charlie Hebdo par les JT. Trop de remplissage. Trop d'adrénaline chez des journalistes qui prennent leur pied lorsque l'actualité devient brûlante. Trop de recours aussi à un traitement anxiogène de l'info. C'est à celui qui tiendra l'antenne le plus longtemps en commentant le pire. Histoire de faire grimper l'audience. Ce qui au passage est bon pour la pub. D'autant que des études montrent que plus nous avons peur et plus nous consommons afin de nous rassurer. L'ancien présentateur de France 2 sait de quoi il parle. Il était en premières lignes il y a vingt ans lors de l'attentat du RER Saint-Michel. Le plus cruel c'est que rien n'a changé depuis. Pire, le phénomène explose avec la surenchère de l'info en continu. De quoi expliquer l'amertume de l'ex homme tronc du 20 h qui, à en juger par son langage fleuri, en reste sur le cul.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu

Repost0