Publié le 10 Février 2010

Affiche-lGrand-journal.jpg
Il fallait le voir hier soir Georges Frêche, face à Michel Denisot et à toute son équipe. Si ce n'était son regard trop souvent sur ses notes et son côté à fleur de peau avec les journalistes, il mériterait le label de communic'acteur. Pour l'avoir vu en direct sur France 3 LR samedi 6 février, je peux attester que ses éléments de langage sont parfaitement rodés. L'une des règles en media training est de simplifier son discours, de grossir le trait et de répéter ses messages. La tournée parisienne du président de la région Languedoc-Roussillon en est une parfaite illustration. A commencer, comme le note Renaud Revel sur son blog, par ses banderilles  à destination de Martine Aubry . Celle qui a "été élue par la  fraude". Et à chaque fois, Georges Frêche  d'évoquer pour étayer ses propos (argument d'autorité), le bouquin de 2 journalistes consacré au "vol de la victoire de Ségolène Royal". Je pourrais également citer ses tirades sur Hélène Mandroux qu'il a faite rentrer au PS, sur les harkis qu'il a toujours défendus, sur les juifs dont il a toujours été l'ami, sur... Le mieux est que chacun se fasse une opinion en visionnant ses récents passages télés, de LCI à Canal Plus. En tous cas, si le politique peut décevoir, devant une caméra l'homme régale. Celui que Jean-Luc Mélenchon traitait il y a peu de "vieillard claudiquant", s'est montré bien vert au Grand Journal. A croire que l'agrégé en droit romain, publié par la fille de Jean d'Ormesson pourrait bien, à défaut d'être increvable, devenir immortel... Pour les inconditionnels du Zapping s'entend.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Décryptage

Repost0

Publié le 4 Février 2010

 
Depuis que je pratique le media training, j'en ai entendu des mésaventures. Par exemple, cette entreprise de bâtiment qui se fit contrôler par l'inspection du travail, quelques semaines après un reportage diffusé sur France 3. La raison ? En arrière plan du DRH interviewé sur un chantier, des personnels ne portaient pas le casque de protection réglementaire... Ce que vient de mettre en ligne le Rewind de 20' est bien plus savoureux. Ou cruel, c'est selon. Imaginez : vous êtes au bureau, en open space. Dans un moment d'ennui, vous visionnez sur votre ordinateur une, deux, trois photos sexy. Le quotidien me direz vous. Sauf que dans votre dos, un  plateau en situation est enregistré par une équipe de télévision. Quelques heures plus tard les images seront mises à l'antenne et feront le buzz sur la Toile. Le plus rigolo c'est que la scène à été filmée dans une banque. Comme quoi, il n'y a pas qu'au guichet que l'on fait la queue...

 



Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Lire - voir

Repost0

Publié le 4 Février 2010

 

xavier-bertrand-se-paye-un-journaliste-du-courrier-picard.jpg

 

Mais qu'elle mouche a piqué le secrétaire général de l'UMP? Rue 89 revenait hier sur l'incident qui s'est déroulé sur Public Sénat le 19 janvier. Ce jour là, Nicolas Totet, journaliste au Courrier Picard, interroge en direct Xavier Bertrand à la demande de la chaîne. D'emblée, cet homme de presse écrite semble mal à l'aise sur un plateau de télévision. Ses questions sont trop longues, son corps  se tortille, son regard est fuyant... Au lieu de mettre à l'aise son interlocuteur, le patron de l'UMP va au contraire l'enfoncer. Sur fond d'un vieux contentieux, ses réponses sont cinglantes, agressives, implacables. Une mise à mort professionnelle dans l'arène médiatique. Faible avec les forts, fort avec les faibles disait l'autre... Je ne crois pas que l'ex et probable futur maire de Saint-Quentin, ait beaucoup gagné à se montrer sous ce jour. En tous cas, avec lui l'UMP devient l'Union de ceux qui Massacrent en Public. Merci à Erwan KEZZAR ancien étudiant au CELSA, de m'avoir signalé cette vidéo.
 

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Décryptage

Repost0

Publié le 2 Février 2010

fesse.jpg
Quel culot ces étudiants de Science Po Lilles. Poser de dos, les fesses à l'air, aux quatre coins du monde, il fallait avoir l'idée et surtout, la réaliser. Dommage que seule la France ait songé à bafouer pareille liberté. A en croire LCI,  si à Aix en Provence on aime les calissons, on n'aime pas les polissons. Embarqués par la police, c'est pas moins de trois heures qu'auront passé en cellule de dégrisement plusieurs de ces déculottés. Le temps que des amis leur apportent de quoi se rhabiller.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Sourire

Repost0

Publié le 2 Février 2010

"
Etre grain de sel ou grain de sable". Les mots de Daniel Carton expliquant sa vocation de journaliste dans son livre "Bien entendu...c'est off" , je les fais miens ce matin en tant que blogueur.  Et je remercie Daniel Schneidermann avec son neuf-quinze  de m'avoir donné l'envie de pousser un coup de gueule à la René Poujol. Oui, j'en ai marre d'entendre sortis de leur contexte, les propos tonitruants de Georges Frêche. Que voulez-vous, malgré ses nombreuses failles, j'ai beaucoup d'indulgence pour l'ex-maire de Montpellier. Un personnage truculent, qui semble né de l'imaginaton d'un Pagnol ou d'un Rabelais. Il m'a appris le métier d'intervieweur en anticipant toutes mes questions lorsqu'à vingt ans, je réalisais mes premiers reportages radio. Et la presse régionale a toujours fait son miel de ses galéjades. Justement, c'est l'une d'elles qui se retourne contre lui. Prononcée le 22 décembre dernier, en  réplique à une pique de Laurent Fabius, depuis longtemps son ennemi juré au PS, elle ne fait le buzz que depuis fin janvier. Pourquoi ? Hélène Mandroux et d'autres responsables socialistes locaux étaient pourtant présents lorsqu'elle a été dite. A croire que certains à Paris et d'autres en Normandie, veulent la peau du président de la région Languedoc-Roussillon. Outre le papier matinal d'Arrêt sur Image, le lecteur curieux de découvrir les techniques de déstabilisation d'un personnge public, pourra lire avec intérêt "L’assassinat raté de Georges Frêche". Publié en 2008 par Alain Rollat (Editions Singulières), ce livre est un remarquable démontage de l'engrenage médiatique dans lequel semble s'être fait prendre l'un des derniers dinosaures de la politique.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu

Repost0

Publié le 30 Janvier 2010

Il y a quelques années, à un animateur TV qui l'interrogeait sur le port permanent de ses lunettes, le psychanalyste Gérard Miller fit cette réponse : "Il y a deux types de gens, ceux qui aiment être regardés et ceux qui regardent. J'ai choisi de regarder." Aujourd'hui, Gérard Miller ne porte plus de lunettes... Lui, fait partie de ceux qui ont pour métier de regarder les autres. Mieux, de les observer. Consultant et formateur, Jean-Pierre Veyrat est un expert reconnu en analyse du comportement observable et en élaboration de profils comportementaux. Il est l'auteur de plusieurs méthodes utilisées en analyse comportementale, en négociation conflictuelle et en management de crise. Il a notamment développé l'Analyse MorphoGestuelle A.M.G.(tm), présentée dans : "Aperçus du langage corporel"(novembre 2002). Un livre de synthèse, qui fait entrer le lecteur dans l'observation de l'autre avec des clés de lecture très simples. En même temps, il permet de comprendre toute l'étendue et la complexité de ce mode d'expression extraordinaire de la personnalité qu'est le corps humain. A l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage "Tina" (There is no alternative) dédié aux techniques de négociations, je vous propose de retrouver Jean-Pierre VEYRAT dans un entretien inédit.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Ma pratique

Repost0

Publié le 25 Janvier 2010

illustration.png

Que dire de plus sur la prestation de Nicolas SARKOZY dans "Paroles de Français" ? Qu'elle nous a montré une manière moderne d'expliquer la parole gouvermentale ? Déjà lu. Que PERNAUT était là pour éviter au chef de l'Etat de se retrouver dans le pastis ? Déjà entendu. Alors ? Alors il reste peu à rajouter sur ce qui n'est finalement qu'une émission de téléréalité de plus. Mon dernier patron, Pascal JOSEPHE, avait l'habitude de dire que la téléréalité c'est de la télé miroir sans teint. A l'insu de son invité principal, le programme de ce soir nous en a donné une magnifique illustration. Comme à son habitude, Nicolas SARKOZY s'est révélé excellent communic'acteur. La voix posée, les gestes mesurés, le discours rodé, la rhétorique adaptée au format TV... Un champion du direct, que des millions d'yeux ont pris plaisir à regarder. Qu'il s'agisse pour les uns de soutenir leur héros ou d'espèrer pour d'autres qu'il mette un genoux en terre. Pour autant, ce n'est pas un président médiatique qui a répondu au panel de la Une. C'est un président spectacle, accro aux caméras. Un éternel roublard télévisuel, dont la véritable personnalité finit toujours par transparaître. Avez-vous remarqué la main droite qui met à distance?  Les "gestes cadres" qui régulièrement ponctuent le discours ? La lèvre droite qui se relève lorsque il s'agit de répondre à un délégué CGT ? Le croisement de son bras gauche, lors de certaines explications de l'action gouvernementale ? Sans parler de la répétition d'éléments de langage. A revisionner par exemple, l'image du manque de communication au sein du couple, déjà utilisée lors du JT de Laurence Ferrari. Celui qui s'était composé un personnage sur mesure de chef d'Etat calme et responsable, a en fait souvent tombé le masque. Or, avec "The Mentalist"  et bientôt "Lie to me" sur M6, le public est en passe d'apprendre à décoder les mimiques, comme à détecter les contradictions entre gestes et paroles. L'idée géniale de TF1 ce lundi, n'est donc pas d'avoir feuilletonné l'information. Non, son coup de maître est de proposer un nouveau concept de télé réalité, où  chaque téléspectateurs pourra mettre à nu un invité, grâce à des clefs trouvées dans les dernières séries TV à la mode.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Décryptage

Repost0

Publié le 25 Janvier 2010

Je m'en souviens comme si c'était hier. Fin juillet, avant de prendre mon train pour Montpellier, je me précipite rue du Louvre pour poster mon dossier de réponse à un appel d'offre. Et là, j'ai la désagréable surprise de trouver portes closes. La Poste centrale est en travaux. C'est donc depuis la rue du Sentier que ma proposition est partie au Ministère de l'Intérieur. Et puis plus rien jusqu'au 4 décembre. Ce jour là, devant un jury composé de 6 fonctionnaires, j'étais invité à défendre durant une heure, le programme sur mesure que j'avais rédigé à l'attention de Préfets et Sous-préfets. En me raccompagnant, une secrétaire me confia que 50 entreprises avaient répondu. Quatre seulement allaient être auditionnée, dont la Boîte aux Images que je représentais. Je pris ses paroles comme un lot de consolation. C'est vrai, j'étais arrivé avec vingt minutes de retard. Stressé par les embouteillages, la gorge desséchée, ma prestation n'était à mon gout, pas top. Et pourtant, un mois et demi plus tard, la bonne nouvelle est tombée : Le lot n°3 "Stratégie de communication et prise de parole en public" nous est attribué. Merci donc à la commission qui nous a fait confiance. Merci aussi à Annabelle Huguenotte, stagiaire communication de l'Université Catholique de Louvain  qui au coeur de l'été, m'a accompagné dans la rédaction de l'offre, alors que le reste de l'équipe était en vacances.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Infos la boîte aux images

Repost0

Publié le 17 Janvier 2010





Plusieurs commentaires sur le blog de Jean-Marc Morandini démontrent que les choix éditoriaux de TF1  ne sont pas forcément partagés par tous les téléspectateurs du 20h. Il y aurait donc des limites à l'exploitation télévisée du malheur. Je sais, certains me répondront que c'est pour la bonne cause. Sans scènes de lamentation, point de mobilisation générale ! A d'autres. Ces âmes charitables accepteraient-elles de voir leur propre douleur étalée au JT de Laurence Ferrari ? Et ce, sous prétexte que les cadavres de leurs proches permettent de faire prendre conscience au plus grand nombre de l'importance d'une catastrophe. Est-il vraiment  nécessaire de donner à voir et à entendre l'horreur aussi complaisamment ? Une simple information parlée ne suffit-elle pas à en décrire l'ampleur ? N'est-elle pas suffisamment évocatrice, pour vouloir forcer ainsi avec des images les portes de l'imaginaire ? Comme "on" dit sur France 2 : à vous de juger...

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu

Repost0

Publié le 17 Janvier 2010

Vous avez été plusieurs à me demander pourquoi "DesMotsquiTouchent.com", mon autre blog,  est fermé. Simplement parce qu'il m'était quasi impossible de l'alimenter aussi régulièrement que "Direct Media Training.com". Et puis aussi parce que les véritables mots qui touchent se trouvent ailleurs. Par exemple sur le site de Jacques Salomé. Jugez plutôt avec ce texte que vous pouvez trouver actuellement en "Une" de sa rubrique "Editorial". Sa force d'évocation est si puissante, qu'il permet à qui le lit de guérir comme par magie de ses peurs. De quoi faire retrouver à celles et ceux qui appréhendent de parler en public, le goût de partager avec. 

Métamorphoses


"Une présence qui se révèle par un regard
Un regard qui se transforme en sourire
Un sourire qui devient une invite
Une invite qui s’agrandit en rencontre
Une rencontre qui devient une porte ouverte pour une relation
Une relation qui nous confronte au meilleur de nous
Le meilleur de nous qui réveille le meilleur de l’autre
Le meilleur de l’autre qui se partage
Un partage qui s’amplifie jusqu’aux rires du cœur
Un cœur qui s’ouvre et qui ose dire parfois son amour
Un amour qui s’émerveille et qui s’offre
Une offrande qui rejoint un désir
Un désir qui en cherche un autre dans une liberté d’être
Une liberté d’être qui nous confirme que nous sommes
Levain et porteur d’un ferment de la vie unique et transmissible"

                                                                                             

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Ma pratique

Repost0