Publié le 1 Mai 2021

Lorsque une question de journaliste ne vous convient pas vous pouvez y répondre à la façon de Thierry Henry. C'est franc et direct. Vous pouvez essayer la version Lio au langage imagé. Ou l'option plus feutrée Edouard Philippe. Il y a aussi ceux qui commentent en direct leur recadrage : Didier Raoult, Michel Onfray. Cela s'appelle de la métacommunication. C'est l'art de communiquer sur sa communication. Vous retrouvez cette technique chez de nombreux chercheurs qui prennent le temps de réfléchir avant de mettre les pieds dans des univers qu'ils connaissent peu. Ils ne suivent pas forcément de media training avant d'accorder une interview. Ils peuvent donc faire des erreurs. Mais de celles-ci ils savent apprendre. L'un des champions en la matière est assurément Jordan Peterson. Grâce à ses livres et conférences, cet intellectuel canadien est devenu en quelques années une star sur Internet. Victor Ferry, il y a quelques jours sur sa chaîne, a opportunément  partagé des extraits d'une interview de ce professeur de psychologie à l'université de Toronto par Martin Weill. Sa façon de recadrer un journaliste est un modèle du genre. D'abord il évite de voir sa pensée simplifiée ou caricaturée. Ensuite, en démontant le procédé qu'il dénonce, il donne à ceux qui l'écoutent une arme redoutable pour faire passer dans les médias un message sans qu'il ne soit déformé.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu, #Média training

Repost0

Publié le 26 Avril 2021

Co-fondateur de l'incubateur d'entreprises TheFamily, il fait figure de demi-dieu dans l'univers des startups. Oussama AMMAR remplit les salles partout où il est à l'affiche et facture ses conférences 10 000 euros de l'heure. Cet entrepreneur de 34 ans prend chaque année la parole devant des centaines de personnes. Pas toujours respectueux des règles de l'art à l'oral, il a un secret de fabrication bien à lui qui le place en tête des orateurs les plus engageants. Outre le fait de ne pas se prendre au sérieux sur scène, Oussama AMMAR applique en prise de parole en public un modèle particulièrement efficace. J'en pointe plusieurs aspects essentiels dans la Séquence du media trainer de ce lundi. Dont la part importante donnée aux exemples et histoires afin de mieux développer ses idées. Envie vous aussi de faire de votre prochaine présentation un succès ? Découvrez ma dernière formation en ligne de plus de 3h30.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Avril 2021

Quoi de mieux que le sourire pour aborder un sujet qui fait peur ? Je veux parler de l'Interview radio ou TV en direct. Un récent passage d'Alain Finkielkraut sur CNews, partagé sur Twitter par le journaliste Christopher Nunès, m'a donné l'idée du thème de cette Séquence du media trainer. Il est complété par plusieurs extraits tirés d'un montage vidéo du Huffington Post où vous pourrez retrouver Ségolène Royal, Emmanuel Macron, Christophe Castaner. Plus une archive sonore de Gisèle Halimi dont je me sers pour mes cours en média training. J'en ai tiré cinq conseils pratiques sous la forme de commandements ludiques : 

  • Une bulle tu te créeras, faire ta bulle tu éviteras.
  • Émission à laquelle tu participes, avant tu visionneras.
  • Par téléphone, vigilant tout particulièrement tu seras.
  • En duplex, jamais garde tu ne baisseras.
  • Quand une équipe se déplace chez toi, pré-interview tu organiseras.

Envie d'aller plus loin sur le sujet ? Découvrez ma dernière formation en ligne pour bien passer dans les médias.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu, #Média training

Repost0

Publié le 11 Avril 2021

Ce lundi je reviens dans la séquence du media trainer sur la réponse d'une étudiante du DUOPF en cours de média training. Il s'agissait d'un exercice d'interview. Je voulais voir comment elle gérait les questions pièges. Elle l'a fait sans recourir à l'insulte comme Jean-Luc Mélenchon, ni à la mauvaise conscience comme le font si souvent Nicolas Sarkozy ou Greta Thunberg. Bien utilisée cette carte, qui n'est rien d'autre qu'un procédé rhétorique, permet de marquer des points contre un contradicteur. À condition de ne pas tomber sur plus rusé que vous. Voir la séquence où Bernard Kouchner attaque Jean-Marie Le Pen. Envie d'aller plus loin sur le sujet ? Découvrez ma nouvelle formation en ligne pour intervenir dans les médias avec confiance et impact.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Média training

Repost0

Publié le 5 Avril 2021

"L'aérien ne doit plus faire partie des rêves d'enfant aujourd'hui." Si vous me dites que vous n'avez pas entendu parler de cette déclaration de la maire écolo de Poitiers lundi 29 mars en conseil municipal  je ne vous crois pas.  Elle lui a valu de recevoir une volée de bois... verts. D'abord sur les réseaux sociaux. Le ministre délégué aux transports a parlé sur Twitter "d'élucubrations autoritaires et moribondes". Puis dans la presse. Bruno Lemaire dénonçant ce dimanche au Grand Jury une "folie révoltante et dangereuse".
Bien sûr, ces paroles ont été tirées de leur contexte. À ce propos, qu'il soit diffusé ou pas sur Internet, ce serait une faute de croire que ce qui est dit en conseil municipal ne sera pas repris sur les réseaux sociaux. Revenons donc sur ce qui me semble relever d'une triple erreur de débutante. Surement dû à un manque de formation aux techniques de media training.  La maire de Poitiers pointe dans un premier temps l'amalgame fait par son opposante pour mieux le démonter. Il se poursuit par un argument d'expérience basé sur un témoignage personnel. Et puis voilà que son arme lui explose entre les mains. Alors qu'elle voulait jouer la carte de la mauvaise conscience. Le critère affectif, bien connu de la PQR,  se retourne contre son auteur. Et les maladresses de se poursuivre dans une mise au point sur Twitter partagée samedi. Vous avez noté l'anaphore ? "Il ne s'agit pas de..." Et bien c'est une fausse bonne idée. La forme négative n'est pas entendue par le cerveau. Cette règle bien connue en psychologie va être ignorée durant tout le reste de la vidéo. Avec, cerise sur le gâteau, un ancrage encore plus improductif en fin de déclaration. Il était habile de créer une jolie image mentale de colonie de vacances en bord de mer, accessible aux enfants défavorisés de la ville. Mais pourquoi terminer par l'évocation de l'avion ? C'est remettre un jeton dans la machine à polémique. 

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu, #Média training

Repost0

Publié le 29 Mars 2021

Nous sommes vus avant d'être entendus. Qu'il s'agisse d'une interview ou d'une prise de parole, nos gestes et mimiques sous-titrent nos propos. Avec le risque qu'ils ne disent pas exactement la même chose. Un montage vidéo de @caissesdegreve, réalisé après la dernière conférence de presse d'Emmanuel MACRON et relayé par le  du journaliste Mathieu SICARD, nous en donne une illustration en trois arrêts sur images. Les mains jointes en direction du ciel, au-delà d'un mimétisme avec Nicolas SARKOZY, indiquent selon le synergologue Philippe TURCHET : " Une personne qui pense avoir des compétences que les autres n'ont pas". Une position docte qui vous place au-dessus de la mêlée en somme. Toujours selon le père de la Synergologie : "Le grattage de l'oreille gauche, qui renvoie à l'histoire personnelle, signifie une remise en question de soi-même". CQFD. Enfin, avez-vous remarqué, alors que le chef de l'Etat déclare : "Je n’ai aucun mea culpa à faire, ni aucun remord",  sa main droite constamment accrochée au pupitre ? Ancrage de fébrilité doublé d'une brève sortie de langue. Micro expression qui traduit généralement la difficulté du moment. Au fait, vous ai-je dit que si notre langage non verbal (gestes + intonations) est celui qui a le plus d'impact en public, il est aussi celui que nous maîtrisons le moins ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Mars 2021

S'il y a une qualité professionnelle que doit développer un media training c'est bien l'écoute. Grâce à elle vous êtes assuré d'entendre le mot confort que contient toute question de journaliste. De quoi vous éviter de reprendre le mot piège qui vous éloigne de votre message. Illustration cette semaine dans la Minute du Media trainer avec cette interview d'Emmanuel Fabert. Vidéo partagée sur Linkedin par Béatrice Toulon. L'ex PDG de Danone y donne un excellent exemple de l'art de rebondir sur un mot précis, tout en sachant prendre de la distance avec ceux qui ne lui conviennent pas. Envie d'aller plus loin sur ce sujet ?  Cliquez ici.
 

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Média training, #Au fil de l'actu

Repost0

Publié le 15 Mars 2021

Elle est un accélérateur de notoriété pour le meilleur comme pour le pire. Vous l'avez reconnue ? Il s'agit de la petite phrase. L’académie française la définit en tant que « Formule concise qui, sous des dehors anodins, vise à marquer les esprits ». Arme privilégiée des politiques, elle peut se retourner contre eux quand elle est le fruit de l'improvisation. La semaine dernière, avec son "Épidémie de transgenres" la psychanalyste Élisabeth Roudinesco a appris à ses dépends qu'à l'heure des réseaux sociaux il faut toujours anticiper la reprise et l'interprétation de ses propos. Mais alors, comment ne pas finir jugé trop vite par le tribunal de l'opinion ? Peut-être en faisant comme Alain Finkielkraut. Il vous suffit de citer un autre auteur que vous qui va dans le sens de vos idées. Cela s'appelle une citation et il est toujours bon d'en avoir une en tête avant toute interview. Envie d'aller plus loin en media training ? Découvrez ma formation en ligne.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu, #Média training

Repost0

Publié le 8 Mars 2021

Ce n'est pas toutes les semaines qu'un ancien président est condamné à trois ans de prison, dont un an ferme. L'interview de Nicolas SARKOZY au 20H00 de TF1 mercredi 3 février 2021 n'en a eu que plus d'intérêt. Dans la minute du media trainer de ce lundi, j'ai retrouvé chez l'ex chef de l'Etat sa façon bien à lui de répondre à un journaliste : la "Sarko réponse". Il s'agit de placer son message quelle que soit la question. Ce que tout le monde ne peut pas se permettre vous en conviendrez. La veille, Jean-Michel BLANQUER a utilisé lui une vielle ficelle du media training : la phrase omnibus. C'est Jean-Claude MARTIN, qui m'a appris ce truc quand je travaillais à ses cotés chez Personnalité. Lorsque vous êtes déstabilisé par une question, vous pouvez gagner du temps en plaçant une phrase passe-partout. Titillé par Léa SALAMÉ, le ministre de l'Éducation Nationale a dégainé un superbe "Il faut voir non pas la photo mais le film" qui lui a donné le temps de trouver une réponse adaptée. Cela mérite un bon point. Envie d'aller plus loin ? Découvrez ma formation en ligne.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Média training

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Minute du media trainer "2 en 1" ce lundi 1er mars. D'abord en raison des deux extraits médias que je commente. Ensuite, parce que je reviens sur deux règles de média training universelles. La première est qu'un trop grand nombre de messages dans une interview nuit à la lisibilité de votre communication. Mieux vaut une idée principale développée trois fois, que trois différentes pour être repris par la presse comme vous le souhaitez. La deuxième est un rappel plein de bon sens. Les neurosciences parlent à son propos "d'effet de récence". Placer à nouveau son message en fin d'entretien favorise sa mémorisation. Illustration en images avec Gérald Darmanin interviewé sur RTL et France 5 après avoir jugé "molle" Marine Le Pen. Vous vous souvenez ? C'était le 11 février 2021 lors de son débat sur France 2 contre la présidente du RN. Envie d'aller plus loin sur ces questions ? Découvrez ma formation en ligne.

Voir les commentaires

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu, #Média training

Repost0