Leçon de media training express !

Publié le 16 Novembre 2011

Oui, je sais. Vous avez été quelques uns (je ne peux pas écrire "nombreux" je ne serai pas crédible) à vous interroger sur mon silence radio depuis début octobre . Florence, David, Chris, Fred..., merci pour vos sollicitations afin de connaître mon avis après le passage TV d'un tel ou d'une telle. En fait, mon double déménagement et un questionnement sur la finalité de ce blog expliquent mon absence de contributions de ces derniers temps. Du coup, par où commencer pour répondre à chacun ? Peut-être en premier lieu par ce point de vue sur l'Express.fr d'Olga CIESCO pour qui un bon candidat doit être lui-même. Pour cette spécialiste reconnue du non verbal : "à partir du moment où nous sommes sincères la bonne gestuelle suit". Sauf qu'il s'agit ici de conseils pour un entretien d'embauche....  Qu'en est il en campagne électorale ? Eléments de réponse avec ces images de Philippe POUTOU dans "On n'est pas couché" du 29 octobre dernier. Le passage chez RUQUIER de cet ouvrier automobile tient du crash test. Peu aguerri à l'interview TV, ce syndicaliste de 44 ans laisse transpirer son malaise dès ses premières secondes d'antenne. Pour autant, ce document est une leçon express de media training. Magnéto Serge !   


00 : 13, rappel essentiel : il convient de serrer la main des autres invités lors de son arrivée sur un plateau. 09 : 05, belle démonstration du candidat NPA qui dénonce le procédé : "Ca va continuer comme ça longtemps ?" après la liste par Laurent RUQUIER de ces contres-performances. (Comme quoi au NPA  on nait pas couchés ;-) 09 : 42, le réalisateur Radu MIHAILEANU donne un excellent exemple de phrase Omnibus : "C'est pas ce qui semble petit qui est le moins majestueux". Un bon moyen de reprendre la main face à une attaque ou une question piège. A ne pas confondre avec la petite phrase, souvent déplorable en période électorale. A ce propos, bravo à Marie LACAILLE pour son post du 15 novembre. 11:11, toucher les français pour qu'ils apprennent à vous connaître.  15 : 30,  trouver un "costume", un positionnement spécifique comme candidat. 17 : 47,  boire un verre d'eau pendant  les questions qui vous sont posées. Notamment parce que les caméras ne sont plus sur vous.  

 

06 : 43,  tirer parti du fait que l'animateur redit votre nom après une question pour prendre le temps de réfléchir à votre réponse.   07 : 29, faire semblant de s'y connaître même quand on ne connait rien sur un sujet donné.  A cette recommandation de Laurent RUQUIER donnée avec humour : "va falloir apprendre à mentir", Michel ONFRAY fera écho en fin de séquence en saluant l'honnêteté  intellectuelle de Philippe POUTOU. Et enfin à 08 : 58, anticiper les questions vaches qui pourraient vous être posées.  Bien sûr, il y aurait également beaucoup à dire sur l'interview télévisée de Nicolas SARKOZY. Le chef de l'Etat, dans un programme conçu sur mesure, s'y est montré particulièrement à l'aise. Pas sûr en revanche que le duo PERNAUT- CALVI puisse se prévaloir de ce programme pour témoigner de son indépendance. A moins que tous deux n'aient eu pour idole Michel DROIT dans leur jeunesse. A suivre...

Rédigé par DMT

Publié dans #Décryptage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article