La métacommunication en interview ça marche

Publié le 1 Mai 2021

Lorsque une question de journaliste ne vous convient pas vous pouvez y répondre à la façon de Thierry Henry. C'est franc et direct. Vous pouvez essayer la version Lio au langage imagé. Ou l'option plus feutrée Edouard Philippe. Il y a aussi ceux qui commentent en direct leur recadrage : Didier Raoult, Michel Onfray. Cela s'appelle de la métacommunication. C'est l'art de communiquer sur sa communication. Vous retrouvez cette technique chez de nombreux chercheurs qui prennent le temps de réfléchir avant de mettre les pieds dans des univers qu'ils connaissent peu. Ils ne suivent pas forcément de media training avant d'accorder une interview. Ils peuvent donc faire des erreurs. Mais de celles-ci ils savent apprendre. L'un des champions en la matière est assurément Jordan Peterson. Grâce à ses livres et conférences, cet intellectuel canadien est devenu en quelques années une star sur Internet. Victor Ferry, il y a quelques jours sur sa chaîne, a opportunément  partagé des extraits d'une interview de ce professeur de psychologie à l'université de Toronto par Martin Weill. Sa façon de recadrer un journaliste est un modèle du genre. D'abord il évite de voir sa pensée simplifiée ou caricaturée. Ensuite, en démontant le procédé qu'il dénonce, il donne à ceux qui l'écoutent une arme redoutable pour faire passer dans les médias un message sans qu'il ne soit déformé.

Rédigé par DMT

Publié dans #Au fil de l'actu, #Média training

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article