Cette règle à l'oral qu'Emmanuel Macron semble avoir oublié

Publié le 29 Mars 2021

Nous sommes vus avant d'être entendus. Qu'il s'agisse d'une interview ou d'une prise de parole, nos gestes et mimiques sous-titrent nos propos. Avec le risque qu'ils ne disent pas exactement la même chose. Un montage vidéo de @caissesdegreve, réalisé après la dernière conférence de presse d'Emmanuel MACRON et relayé par le  du journaliste Mathieu SICARD, nous en donne une illustration en trois arrêts sur images. Les mains jointes en direction du ciel, au-delà d'un mimétisme avec Nicolas SARKOZY, indiquent selon le synergologue Philippe TURCHET : " Une personne qui pense avoir des compétences que les autres n'ont pas". Une position docte qui vous place au-dessus de la mêlée en somme. Toujours selon le père de la Synergologie : "Le grattage de l'oreille gauche, qui renvoie à l'histoire personnelle, signifie une remise en question de soi-même". CQFD. Enfin, avez-vous remarqué, alors que le chef de l'Etat déclare : "Je n’ai aucun mea culpa à faire, ni aucun remord",  sa main droite constamment accrochée au pupitre ? Ancrage de fébrilité doublé d'une brève sortie de langue. Micro expression qui traduit généralement la difficulté du moment. Au fait, vous ai-je dit que si notre langage non verbal (gestes + intonations) est celui qui a le plus d'impact en public, il est aussi celui que nous maîtrisons le moins ?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article