AstraZeneca : la double faute du professeur Alain FISCHER

Publié le 22 Février 2021

J'appelle cela  de l'induction journalistique. Oui, vous savez quand un journaliste utilise dans sa question une formule si marquante que son invité la reprend dans sa réponse. C'est ce qui s'est passé pour le professeur Alain FISCHER jeudi 18 février sur Europe 1 au micro de Sonia MABROUK . En croyant bien faire, "Monsieur vaccins" a donné un écho supplémentaire à l'expression "seconde zone". Sa négation renforce en fait l'amalgame créé par l'image négative associée en direct à AstraZeneca.  Avec au final une reprise presse générale qui lui attribue l'expression de son intervieweuse. Un media training aurait été utile à cet éminent scientifique lors de sa prise de poste. Ou pourquoi pas, suivre ma dernière formation en ligne pour passer dans les médias avec confiance et impact.

Rédigé par DMT

Publié dans #Média training, #Au fil de l'actu

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article