Charge émotionnelle du discours : un visage qui en dit long

Publié le 8 Avril 2015

Excellente photo choisie par Les Inrocks, afin d'illustrer leur article sur la violence verbale de Nicolas SARKOZY. Pour de nombreux spécialistes en communication non verbale, cette lèvre supérieure droite retroussée traduit l'expression de la colère. La preuve par l'image de la charge émotionnelle du discours. Ce que les anciens appelaient le pathos. Il faut dire que le chef de l'UMP est coutumier de l'apostrophe véhémente. Si vous êtes lassé par ceux qui cherchent à interpréter chaque mimique, considérez tout de même ce mouvement de bouche récurrent chez l'ancien chef de l'État, comme un trait majeur de sa signature corporelle. Un concept développé par mon ami Jean-Pierre VEYRAT, particulièrement utile en matière de négociation ou de recrutement. Il le présentera cet été à l'Institut Méditerranéen de Communication Émotionnelle. De quoi détourner une citation célèbre de Victor HUGO afin de de se demander si en ce qui concerne les expressions du visage, la forme ce n'est pas le fond qui remonte à la (sur) face... 

Rédigé par DMT

Publié dans #Communication non verbale, #Décryptage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
oui la formz renseigne sur le fond
Répondre