Peur de son ombre : quelle part en reste t-il lors d'une prise de parole ?

Publié le 25 Mars 2015

" La parole est l'ombre de l'action " nous enseigne Démocrite. Amusant de constater que si la peur de son ombre disparaît avec le stade du miroir, celle de parler en public naît entre 6 et 12 ans pour parfois durer toute la vie. De quoi expliquer mon retour sur les bancs de l'école il  y a quatre ans, pour permettre à mes clients, via le Neuro Coaching enseigné par Guy HAURAY, de mieux gérer leurs émotions à l'oral. Bien sûr, il y a des trucs pour réduire le stress que j'ai appris comme journaliste TV. Notamment quand j'avais à enregistrer une séquence dans les conditions du direct. Avec aucun droit à une seconde prise. Mais rien ne vaut une formation aux moyens de chasser les tensions internes pour libérer le mental. C'est ce qui explique que lors des déclinaisons en training individuel de mon stage : Réussir ses prises de parole via les techniques de communic'Acteurs, je fasse appel à un sophrologue. À l'oral, développer sa conscience corporelle est indispensable pour gagner en présence. D'ailleurs cela ne fait pas l'ombre d'un... doute pour mon ami Jean-Pierre VEYRAT, pour qui nos postures ont un impact direct dans notre communication interpersonnelle.

 

Rédigé par DMT

Publié dans #Formation prise de parole

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article